Dunmanu Éloquents instruments de musique bo, de Hassa Florent KONÉ

Image

COUV DUMANUQuatrième de couverture : Dunmanu, ou tam-tam d’aisselle qui parle. Cet ouvrage particulièrement riche et documenté sur les savoirs et
savoirs faires musicaux des Bwa constitue une réponse à l’urgence de laconservation du patrimoine culturel de ce peuple à cheval sur le Mali et le Burkina. Florent Koné refuse l’anéantissement de nos cultures et de notre identité culturelle africaine en ce siècle de la mondialisation et des TIC. Ce livre, fruit de 22 ans de recherches, présente un inventaire exhaustif et minutieux des instruments traditionnels de musique ainsi que des résultats de recherche sur l’origine et la trajectoire de certains patronymes Bwa. Chercheur averti et rigoureux, l’auteur n’en est pas moins un musicien avéré, qui essaie d’éduquer à l’esprit des musiques traditionnelles africaines. .

L’auteur : Recteur du Grand Séminaire de Bamako et chargé de cours de communication à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (Unité Universitaire de Bamako), Hassa Florent Koné est prêtre de San (Mali) depuis 1996. Passionné de communication traditionnelle africaine, en particulier de langage musical et artistique africain, il a fréquenté l’Institut Pontifical de Musique Sacrée de Rome (PIMS) et l’Institut Pontifical Saint Anselme de Liturgie de Rome (PIL) où il a fait une maitrise en théologie sur le thème de l’art et l’architecture des églises en contexte africain, et un doctorat en théologie sur le thème de la musique sacrée en dialogue avecles richesses expressives de la musique du style oral des Bwa.

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-73-5

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Les Mystères de Tombouctou, de la ville mystérieuse

Image

COUV OULD SIDIQuatrième de couverture : Dans  cet  ouvrage, Ali Ould Sidi  analyse la perception que les explorateurs se font des mystères de Tombouctou. Il tente par ailleurs d’évaluer la contribution de Tombouctou au commerce international, ainsi que son rôle millénaire de cité savante, pourvoyeuse de manuscrits considérés  comme véritables armes de pacification massive des conflits.
L’ouvrage nous édifie mieux sur la spécificité de Tombouctou comme ville multiculturelle, et un exemple vivant de diversité des expressions culturelles.

Ali Ould Sidi estime que la prodigieuse  civilisation africaine, longtemps qualifiée de « civilisation de l’oralité », regorge de manuscrits qui constituent la mémoire collective des peuples africains, des documents de référence pour les études de culture africaine, de recherche scientifique et de règlement des conflits.

L’auteur : Né en 1954 à Tombouctou où il  effectua au moins  un quart de siècle de vie professionnelle, Ali Ould Sidi est détenteur d’une maîtrise en histoire géographie de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako et d’un Master of Arts en Géographie culturelle de Western Illinois University, U.S.A. En plus de ses fonctions professionnelles, il s’est vu confier respectivement en 2014 le rôle de Président de la Délégation Spéciale de la commune urbaine de Tombouctou avec titre de Maire puis désigné au nom du ministère de la Culture membre du Conseil Economique Social et Culturel pour la mandature 2015-2020. Expert de l’ICOMOS, ancien chercheur au Centre Ahmed Baba de Tombouctou, chef de la Mission Culturelle de Tombouctou de 1993 à 2013. Entre 2009 et 2013, il fut membre du comité du patrimoine mondial de l’UNESCO et son rapporteur général lors de la 35ème session de Paris en 2011. De 2014 à 2016, il a assuré la fonction de Conseiller technique au ministère de la Culture du Mali.

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-72-8

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Destins croisés, de Mahamadou SISSOKO

Image

Destins croisésQuatrième de couverture : Doumourou Doumbouya et ses deux épouses baignent dans un contexte polygamique des plus explosifs. La paix et la stabilité du ménage en seront douloureusement affectées jusqu’au jour où…Ce roman nous fait faire une immersion profonde dans  la societé mandingue  et ses  repères   en matière d’éducation. C’est  ainsi que la solidarité et l’entraide y sont mises en exergue, comme valeurs qui  donnent corps et sens à la vie en commun.

L’auteur : Mahamadou SISSOKO appartient  à la famille de l’Education. Il  a  exercé comme professeur de français au niveau fondamental, puis de philosophie au niveau secondaire. Il a assumé de hautes charges dans l’administration scolaire en tant qu’Inspecteur de l’Enseignement Fondamental, Directeur Régional de l’Education et Directeur National de l’Institut Pédagogique National. Ce parcours professionnel a accru sa sensibilité à l’écriture, sensibilité acquise grâce aux maîtres et professeurs qui ont encadré les étapes de son cursus scolaire et estudiantin.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 64 3

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Vision sur Dieu, la religion, la vie et l’homme, de Bassekou Diakité

Image

Couv bassekouQuatrième de couverture : Bassékou Diakité alias Sékou Kaba est d’origine sénégalaise. Il vit et travaille actuellement à Bordeaux (France) où il a effectué des études universitaires (master) en Génie Electrique.  Fervent croyant, son envie de communiquer ses pensées sur la vie, l’homme et sur les enseignements de Dieu l’ont poussé à écrire régulièrement des textes et à les partager sur Facebook.
L’intérêt suscité par ses pensées l’a poussé à créer une page Facebook intitulée « Ma vision du monde », qui est suivie aujourd’hui par plus de 60.000 personnes un peu partout à travers le monde.
Dans le souci de contribuer à l’éveil des consciences, au changement des mentalités et pour faire connaitre ses réflexions  à ceux qui ne sont pas connectés sur Facebook, il a décidé d’écrire le présent ouvrage qui fait la compilation de ses textes parus sur les réseaux sociaux.
L’impact de la réflexion de Bassékou auprès des jeunes fait de lui un des représentants d’une nouvelle génération de jeunes africains désireuse de participer non seulement à la réflexion mondiale, mais décidée à bâtir une philosophie qui permette à l’homme de vivre un mieux-être, en harmonie avec sa foi, son prochain, son environnement. En cela il est porteur d’une nouvelle conscience africaine qui réagit face au déficit d’humanisme qui caractérise notre époque. C’est en raison de tout cela, sans doute, qu’il est désigné sur les réseaux sociaux par le pseudonyme de Sékou le Sage.

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-70-4

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Koumanthio WALI SANE, trois trônes pour une princesse, de Zeinab Koumanthio Diallo

Image

COUV KOUMANTHIOQuatrième de couverture : En exhumant  le passé du Fouta Djallon, Zeinab Koumanthio Diallo, poétesse, descendante des illustres Karamoko Alpha mo Labé et Alpha Yaya Diallo, innove en faisant connaitre non seulement les grands hommes dont la célébrité a défié le temps, mais aussi, ici, une amazone de légende en la personne de Koumanthio wali Sané, fille du célèbre Dianké wali Sané, roi du N’Gabou.

Fille de roi,   devenue épouse de monarque et plus tard reine-mère, Koumanthio wali Sané est une icône représentative de la diversité qui fonde le destin de nos pays. Ce livre retrace le destin de cette princesse mandingue, dont le pays a été vaincu, mais qui va donner le jour au plus illustre des héros du Fouta Djallon, Alpha Yaya Diallo dont la devise va inspirer l’hymne national de Guinée.

L’auteur : Zéinab Koumanthio Diallo est née à Labé (République de Guinée) dans une famille aristocratique  peule. Elle est l’arrière-petite-fille de deux personnages historiques clé du Fouta Djallon et de la Guinée, à savoir Karamoko Alfa mo Labé, grand érudit et fondateur de la ville de Labé, et Alfa Yaya Diallo, dernier roi de Labé, héros national de la République de Guinée.
Elle a reçu une formation d’ingénieur et de sociologue, spécialisée en animation communautaire. Elle exerce les fonctions d’Inspectrice régionale de la culture et du patrimoine historique et directrice du Musée du Fouta à Labé.

Parution : 2017

ISBN 978 99952 70 69 8

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Contes et Récits de Tombouctou, de Salem Ould El Hadj

Image

couv salem2Quatrième de couverture : Dans ces récits de Tombouctou, le lecteur est constamment émerveillé  de découvririr des personnages et des comportements uniques qui font la singularité de la ville mystérieurse et de sa région. L’auteur estime qu’il faut enseigner les valeurs de civilité et de respect de la diversité aux nouvelles générations .

L’auteur :Enseignant de formation, Salem Ould Elhadje est né à Tombouctou vers 1940. Entre 1978 et 2009, il a été directeur régional de la culture de Tombouctou, chercheur au centre Ahmed Baba, conseiller municipal et premier vice-président du Conseil de cercle.

A partir de sa retraite en 1997, il a travaillé dans le tourisme comme personne ressource. Il a publié ‘‘Tombouctou, connaissances’’.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 55 1

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Le Lakhdari de Thierno Hady THIAM, le saint de Ségou, de Thierno Hady Oumar THIAM

Image

COUV LAKDARIQuatrième de couverture : Le commentateur de ce livre est Thierno Hady Thiam, petit-fils et homonyme de l’auteur. Très tôt, le commentateur Thierno commence ses études coraniques avec son père Cheick Oumar Thiam, imam de la mosquée de Darsalam (Bamako) et fils de l’auteur du 19 à siècle dont il est question ici. Puis il fréquente la medersa An-NajahwalFalah de son oncle Boubacar Thiam à Ségou avant d’aller poursuivre ses études supérieures d’Arabe en Tunisie et en Arabie Saoudite où il obtient des distinctions académiques. Depuis son retour au Mali, il enseigne l’arabe dans les instituts islamiques et certains lycées de l’Etat. Thierno Hady est très connu dans le milieu islamique pour ses activités culturelles et de recherche.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 48 3

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Je te parle, de Amadou Baba Cissé

Image

Je te parleQuatrième de couverture : 

Ta vue exalte l’imagination
Tu es adoration
Tu es mystère de la vie
Tu es à découvrir
Ta découverte est sensuelle
Ta beauté est divine
Tu es la matrice de l’humanité
Tu es la source de la procréation
Sans toi, pas de vie
Avec toi, la vie est plaisir
Tu es la joie de vivre.

L’auteur : Amadou Baba Cissé signe ici son premier recueil de poésie, Il a obtenu une maîtrise en Gestion et Administration des Entreprises à l’Institut des Hautes Etudes Economiques et Sociales (I.H.E.E.S) à Casablanca (Maroc). Il   est   Inspecteur des Services Economiques à la sous-direction règlementation, concurrence et lutte contre les pratiques commerciales frauduleuses de la Direction Générale du Commerce de la Consommation et de la concurrence (DGCC)  à Bamako.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 65 0

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

La societé Kel Adagh, de Ibrahim Ag Mohamed

Image

La societé Kel AdaghQuatrième de couverture :Ce livre se veut d’abord un travail de mémoire. Il retrace les péripéties de l’évolution socio-économique, politique et militaire de la société Kel Adagh et rappelle comment le Kidalois lambda a vécu et intériorisé toutes les crises sécuritaires depuis l’indépendance du Mali. L’ouvrage fait une immersion dans l’histoire et les structures sociales Kel Adagh pour illustrer les résistances que cette communauté oppose à l’Etat centralisé.
L’ouvrage de Ag Mohamed contribuera certainement à édifier les lecteurs sur l’évolution d’une crise interne mal gérée dans l’Adrar des Iforas, et les  facteurs qui l’ont transformée  en crise nationale et sous-régionale.

L’auteur : Ibrahim AG MOHAMED est né vers 1966 à Telabit dans la région de Kidal. Il a fait ses études fondamentales à Kidal, puis les a poursuivies à l’Ecole Normale secondaire de Badalabougou et l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Il fut de 1996 à 2009  chef de division à l’Académie de Kidal, de 2009 à 2014 Directeur Régional de l’Artisanat de Kidal ; de 2014 à 2016 Directeur du CAP de Tessalit. Il est  depuis janvier 2016 Directeur de l’Académie d’Enseignement de Kidal. Il fait publier en décembre 2009 deux contributions dans le volume 7 de l’Ouest Saharien chez l’Harmatan : « Pratiques divinatoires chez les Kel Adagh », « Mythes et croyances chez les Kel Adagh ». Il est auteur de livres scolaires en langue Nationale Tamasheq.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 66 7

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Les mamelles de l’amour, de Fatoumata KEITA

Image

Les mamelles de l'AmourQuatrième de couverture : Dans ce dernier ouvrage de la passionnante trilogie de Fatoumata Kéïta (Sous fer, 2013 / Quand les cauris se taisent, 2017/ Les Mamelles de l’Amour, 2017)  des couples bien construits au cours des ouvrages précédents ne résistent pas à la déferlante des drames qui ont pour noms stérilité, divorce, mort tragique de conjoint, dépression, spoliation des droits des cadets sociaux. Dans ce climat de déconfiture dans une société qui révèle certains de ses travers, Tara, Tenin et Titi se transforment en véritables militantes et refusent de se laisser dicter leurs choix de vie. En sociologue avertie, Fatoumata Keita questionne l’évidence de la polygamie, du lévirat et des coutumes désuètes. Quelle place pour le bonheur, l’amour, les droits de la veuve et de l’enfant, la fidélité à soi et à ses ambitions propres, lorsqu’on est femme ne disposant ni d’épargne, ni de projets ?

L’auteure : Fatoumata Keïta est titulaire d’une maîtrise en socio-anthropologie et d’un DEA en socio-économie du développement. Son riche parcours professionnel l’a  conduit à travailler dans l’ONG EDC, Education Development Center. Comme romancière, Fatoumata Keïta vient d’inscrire son nom en lettres d’or dans la bibliographie africaine avec sa trilogie : Sous fer, 2013 ; Quand les cauris se taisent, 2017 ; Les Mamelles de l’amour, 2017. Elle est lauréate du prix Massa-Makan-Diabaté 2015 de la Rentrée littéraire et du 2e prix du meilleur roman féminin en Afrique de l’Ouest, 2015 avec Sous fer.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 61 2

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

De la même auteure :

– Sous fer, roman, coll. 50 voix, L’Harmattan/La Sahélienne, 2013
– Quand les cauris se taisent, roman, coll. 50 voix, 2017