Vision sur Dieu, la religion, la vie et l’homme, de Bassekou Diakité

Image

Couv bassekouQuatrième de couverture : Bassékou Diakité alias Sékou Kaba est d’origine sénégalaise. Il vit et travaille actuellement à Bordeaux (France) où il a effectué des études universitaires (master) en Génie Electrique.  Fervent croyant, son envie de communiquer ses pensées sur la vie, l’homme et sur les enseignements de Dieu l’ont poussé à écrire régulièrement des textes et à les partager sur Facebook.
L’intérêt suscité par ses pensées l’a poussé à créer une page Facebook intitulée « Ma vision du monde », qui est suivie aujourd’hui par plus de 60.000 personnes un peu partout à travers le monde.
Dans le souci de contribuer à l’éveil des consciences, au changement des mentalités et pour faire connaitre ses réflexions  à ceux qui ne sont pas connectés sur Facebook, il a décidé d’écrire le présent ouvrage qui fait la compilation de ses textes parus sur les réseaux sociaux.
L’impact de la réflexion de Bassékou auprès des jeunes fait de lui un des représentants d’une nouvelle génération de jeunes africains désireuse de participer non seulement à la réflexion mondiale, mais décidée à bâtir une philosophie qui permette à l’homme de vivre un mieux-être, en harmonie avec sa foi, son prochain, son environnement. En cela il est porteur d’une nouvelle conscience africaine qui réagit face au déficit d’humanisme qui caractérise notre époque. C’est en raison de tout cela, sans doute, qu’il est désigné sur les réseaux sociaux par le pseudonyme de Sékou le Sage.

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-70-4

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Koumanthio WALI SANE, trois trônes pour une princesse, de Zeinab Koumanthio Diallo

Image

COUV KOUMANTHIOQuatrième de couverture : En exhumant  le passé du Fouta Djallon, Zeinab Koumanthio Diallo, poétesse, descendante des illustres Karamoko Alpha mo Labé et Alpha Yaya Diallo, innove en faisant connaitre non seulement les grands hommes dont la célébrité a défié le temps, mais aussi, ici, une amazone de légende en la personne de Koumanthio wali Sané, fille du célèbre Dianké wali Sané, roi du N’Gabou.

Fille de roi,   devenue épouse de monarque et plus tard reine-mère, Koumanthio wali Sané est une icône représentative de la diversité qui fonde le destin de nos pays. Ce livre retrace le destin de cette princesse mandingue, dont le pays a été vaincu, mais qui va donner le jour au plus illustre des héros du Fouta Djallon, Alpha Yaya Diallo dont la devise va inspirer l’hymne national de Guinée.

L’auteur : Zéinab Koumanthio Diallo est née à Labé (République de Guinée) dans une famille aristocratique  peule. Elle est l’arrière-petite-fille de deux personnages historiques clé du Fouta Djallon et de la Guinée, à savoir Karamoko Alfa mo Labé, grand érudit et fondateur de la ville de Labé, et Alfa Yaya Diallo, dernier roi de Labé, héros national de la République de Guinée.
Elle a reçu une formation d’ingénieur et de sociologue, spécialisée en animation communautaire. Elle exerce les fonctions d’Inspectrice régionale de la culture et du patrimoine historique et directrice du Musée du Fouta à Labé.

Parution : 2017

ISBN 978 99952 70 69 8

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Contes et Récits de Tombouctou, de Salem Ould El Hadj

Image

couv salem2Quatrième de couverture : Dans ces récits de Tombouctou, le lecteur est constamment émerveillé  de découvririr des personnages et des comportements uniques qui font la singularité de la ville mystérieurse et de sa région. L’auteur estime qu’il faut enseigner les valeurs de civilité et de respect de la diversité aux nouvelles générations .

L’auteur :Enseignant de formation, Salem Ould Elhadje est né à Tombouctou vers 1940. Entre 1978 et 2009, il a été directeur régional de la culture de Tombouctou, chercheur au centre Ahmed Baba, conseiller municipal et premier vice-président du Conseil de cercle.

A partir de sa retraite en 1997, il a travaillé dans le tourisme comme personne ressource. Il a publié ‘‘Tombouctou, connaissances’’.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 55 1

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Le Lakhdari de Thierno Hady THIAM, le saint de Ségou, de Thierno Hady Oumar THIAM

Image

COUV LAKDARIQuatrième de couverture : Le commentateur de ce livre est Thierno Hady Thiam, petit-fils et homonyme de l’auteur. Très tôt, le commentateur Thierno commence ses études coraniques avec son père Cheick Oumar Thiam, imam de la mosquée de Darsalam (Bamako) et fils de l’auteur du 19 à siècle dont il est question ici. Puis il fréquente la medersa An-NajahwalFalah de son oncle Boubacar Thiam à Ségou avant d’aller poursuivre ses études supérieures d’Arabe en Tunisie et en Arabie Saoudite où il obtient des distinctions académiques. Depuis son retour au Mali, il enseigne l’arabe dans les instituts islamiques et certains lycées de l’Etat. Thierno Hady est très connu dans le milieu islamique pour ses activités culturelles et de recherche.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 48 3

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Je te parle, de Amadou Baba Cissé

Image

Je te parleQuatrième de couverture : 

Ta vue exalte l’imagination
Tu es adoration
Tu es mystère de la vie
Tu es à découvrir
Ta découverte est sensuelle
Ta beauté est divine
Tu es la matrice de l’humanité
Tu es la source de la procréation
Sans toi, pas de vie
Avec toi, la vie est plaisir
Tu es la joie de vivre.

L’auteur : Amadou Baba Cissé signe ici son premier recueil de poésie, Il a obtenu une maîtrise en Gestion et Administration des Entreprises à l’Institut des Hautes Etudes Economiques et Sociales (I.H.E.E.S) à Casablanca (Maroc). Il   est   Inspecteur des Services Economiques à la sous-direction règlementation, concurrence et lutte contre les pratiques commerciales frauduleuses de la Direction Générale du Commerce de la Consommation et de la concurrence (DGCC)  à Bamako.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 65 0

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

La societé Kel Adagh, de Ibrahim Ag Mohamed

Image

La societé Kel AdaghQuatrième de couverture :Ce livre se veut d’abord un travail de mémoire. Il retrace les péripéties de l’évolution socio-économique, politique et militaire de la société Kel Adagh et rappelle comment le Kidalois lambda a vécu et intériorisé toutes les crises sécuritaires depuis l’indépendance du Mali. L’ouvrage fait une immersion dans l’histoire et les structures sociales Kel Adagh pour illustrer les résistances que cette communauté oppose à l’Etat centralisé.
L’ouvrage de Ag Mohamed contribuera certainement à édifier les lecteurs sur l’évolution d’une crise interne mal gérée dans l’Adrar des Iforas, et les  facteurs qui l’ont transformée  en crise nationale et sous-régionale.

L’auteur : Ibrahim AG MOHAMED est né vers 1966 à Telabit dans la région de Kidal. Il a fait ses études fondamentales à Kidal, puis les a poursuivies à l’Ecole Normale secondaire de Badalabougou et l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Il fut de 1996 à 2009  chef de division à l’Académie de Kidal, de 2009 à 2014 Directeur Régional de l’Artisanat de Kidal ; de 2014 à 2016 Directeur du CAP de Tessalit. Il est  depuis janvier 2016 Directeur de l’Académie d’Enseignement de Kidal. Il fait publier en décembre 2009 deux contributions dans le volume 7 de l’Ouest Saharien chez l’Harmatan : « Pratiques divinatoires chez les Kel Adagh », « Mythes et croyances chez les Kel Adagh ». Il est auteur de livres scolaires en langue Nationale Tamasheq.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 66 7

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Les mamelles de l’amour, de Fatoumata KEITA

Image

Les mamelles de l'AmourQuatrième de couverture : Dans ce dernier ouvrage de la passionnante trilogie de Fatoumata Kéïta (Sous fer, 2013 / Quand les cauris se taisent, 2017/ Les Mamelles de l’Amour, 2017)  des couples bien construits au cours des ouvrages précédents ne résistent pas à la déferlante des drames qui ont pour noms stérilité, divorce, mort tragique de conjoint, dépression, spoliation des droits des cadets sociaux. Dans ce climat de déconfiture dans une société qui révèle certains de ses travers, Tara, Tenin et Titi se transforment en véritables militantes et refusent de se laisser dicter leurs choix de vie. En sociologue avertie, Fatoumata Keita questionne l’évidence de la polygamie, du lévirat et des coutumes désuètes. Quelle place pour le bonheur, l’amour, les droits de la veuve et de l’enfant, la fidélité à soi et à ses ambitions propres, lorsqu’on est femme ne disposant ni d’épargne, ni de projets ?

L’auteure : Fatoumata Keïta est titulaire d’une maîtrise en socio-anthropologie et d’un DEA en socio-économie du développement. Son riche parcours professionnel l’a  conduit à travailler dans l’ONG EDC, Education Development Center. Comme romancière, Fatoumata Keïta vient d’inscrire son nom en lettres d’or dans la bibliographie africaine avec sa trilogie : Sous fer, 2013 ; Quand les cauris se taisent, 2017 ; Les Mamelles de l’amour, 2017. Elle est lauréate du prix Massa-Makan-Diabaté 2015 de la Rentrée littéraire et du 2e prix du meilleur roman féminin en Afrique de l’Ouest, 2015 avec Sous fer.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 61 2

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

De la même auteure :

– Sous fer, roman, coll. 50 voix, L’Harmattan/La Sahélienne, 2013
– Quand les cauris se taisent, roman, coll. 50 voix, 2017

Les Marabouts se sont trompés, de Aïcha Diarra

Image

les marabouts se sont trompésQuatrième de couverture : Les trois récits qui composent ce recueil de nouvelles nous plongent dans l’enfer de la polygamie et des choix de vie ratés. Les personnages, adultes comme jeunes, sont victimes de la violence et de la précarité. Ils perdent toute maîtrise sur la conduite de leur vie et leur désarroi les conduit de marabouts en devins, dans l’espoir de modifier le cours de leur destinée. La solution envisagée en fin de compte par les uns et les autres, pour échapper aux croyances rétrogrades, à l’échec de la famille, du système éducatif et de la gouvernance passe par la révolte la plus extrême, plus souvent par la  migration vers l’Europe, quel que soit le prix à payer.
Ces récits sont empreints d’un réalisme cru, où la naïveté des protagonistes les jette dans les bras des marabouts et devins, dans une société en perte de repères.

L’auteur : Aïcha Diarra est la plus jeune écrivaine malienne pour avoir publié son premier livre à l’âge de 17 ans. Comme footballeuse, elle a remporté avec son équipe de Bamako, en 2008 en Norvège, la Coupe du monde des moins de 14 ans. Spécialiste en marketing et en infographie, Aïcha est Directrice Exécutive du Mouvement Malivaleurs et Commissaire aux Relations Extérieures du centre PEN Mali.

Parution : 2017

ISBN 978 99952 70 35 3

Couverture :  La Sahélienne

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Quand les Cauris se taisent, de Fatoumata Keita

Image

Les cauris.....Quatrième de couverture :Nana (Sous fer, 2013), désormais étudiante en médecine et croyant tenir les rênes de sa vie, se retrouve confrontée à de nouvelles épreuves, tandis que Titi voit sa vie conjugale remise en question par la perspective de l’arrivée d’une seconde épouse. Kary, le migrant, est confronté quant à lui à la désillusion lorsqu’il réussit, à la suite de maintes aventures, à atterrir en France. En sociologue avertie, Fatoumata Keita questionne l’évidence de la polygamie et du lévirat. Quelle place pour le bonheur, l’amour, la fidélité à soi et à ses ambitions propres, pour des femmes auxquelles la société coupe les ailes au nom des traditions ?

Quand les cauris, ces coquillages dans lesquels on peut lire l’avenir, se taisent, Nana se sent perdue, face à une destinée qu’elle veut différente. À travers les nombreux personnages féminins dont Fata, Nana, Titi, Tara, nous sommes entraînés dans une profonde incursion au cœur d’une société rurale mandingue qui semble figée, dont les traditions sont remises en cause par le besoin de changement.

L’auteure : Fatoumata Keïta est titulaire d’une maîtrise en socio-anthropologie et d’un DEA en socio-économie du développement. Son riche parcours professionnel l’a conduite à travailler dans l’ONG EDC, Education Development Center. Comme romancière, Fatoumata KeÏta vient d’inscrire son nom en lettres d’or dans la bibliographie africaine avec sa trilogie : Sous fer, 2013 ; Quand les cauris se taisent, 2017 ; Les Mamelles de l’amour, 2017.  Elle est lauréate du prix Massa-Makan-Diabaté 2015 de la Rentrée littéraire et du 2e prix du meilleur roman féminin en Afrique de l’Ouest, 2015 avec Sous fer.

Parution : 2017

ISBN 978 99952 70 61 2

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

De la même auteure :

– Sous fer, roman, coll. 50 voix, L’Harmattan/La Sahélienne, 2013
– Les Mamelles de l’amour, roman, coll. 50 voix, 2017

LE MALI DE MARS 1991 A NOS JOURS, de  » La Pyramide du Souvenir « 

Image

Pyramide du souvenirQuatrième de couverture : La Pyramide du Souvenir se veut un espace démocratique de débat sur les grandes questions qui se posent à la nation malienne. C’est dans ce contexte, qu’en avril 2016, elle a organisé un atelier de réflexion sur  l’approfondissement du processus de la décentralisation, des évolutions politico-institutionnelles, sociales et perspectives, des évolutions économiques du Mali, de 1991 à nos jours et enfin, des rapports entre les institutions politiques : quel équilibre politique ?

Ce livre se veut la synthèse des communications présentées par les universitaires appartenant à des disciplines variées, entre autres, les sciences sociales et humaines, les sciences économiques, juridiques et politiques.

A l’évidence, la formation à la citoyenneté est nécessaire. Elle doit retenir l’attention des partis politiques qui ambitionnent d’exercer le pouvoir. Ce livre aura atteint son objectif s’il s’avère être un outil qui pousse à la réflexion sur les grands problèmes qui se posent à la nation malienne, en quête de paix et  d’affermissement de sa souveraineté, de sa stabilité, pour le bonheur de tous les Maliens.

Parution : 2017

ISBN 978 99952 70 35 3

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne