PAROLES SUR LES CRISES AU MALI ET LES LIMITES DE LA DÉMOCRATIE, de Robin Edward Poulton-Macky Tall

COUV. ROBIN FINALE

Format : 13,5 cm x 21 cm
Nombre de page : 165
ISBN : 978-99952-76-03-4

Résumé du livre : La première partie de cet ouvrage résume en français un important livre anglophone, publié par Macky Tall et Raffaella Greco Tonegutti en fin 2016 aux USA, sur les crises au Sahara et les raisons de l’implosion en 2012 de l’État malien. Ce livre est qualifié par un professeur de la SOAS de Londres comme étant “sans aucun doute le meilleur livre qui a jamais été écrit sur le Mali contemporain.”
La deuxième partie du livre est composée de “conversations” réalisées pendant la rédaction du livre précité. Il s’agit de conversations dont le propos est d’actualité, des voix qui n’avaient pas figuré dans le livre anglais. Ainsi nous disposons d’une variété de paroles sur les crises maliennes, sans prétendre pouvoir faire entendre tous les points de vue.
On peut remarquer cependant que les idées des femmes exprimées dans ce livre portent plus sur les aspects humanitaires souvent négligés par
les hommes.
C’est un « livre de paroles, qui permettront à qui les écoutera de mieux
connaître le Mali et le point de vue de tout un chacun ».
La statue représente une femme éplorée devant le corps sans vie de son
enfant. C’est une œuvre réalisée par le sculpteur Mamadou Somé Coulibaly
à l’entrée du pont des Martyrs de Bamako, pour commémorer
les victimes du soulèvement populaire ayant conduit à la victoire du
mouvement démocratique, en mars 1991.

Résumé du livre : Robin Edward Poulton (Macky Tall) a dirigé
des programmes d’ONG au Mali dont un projet USAID pour la société civile et la
bonne gouvernance au moment de la rébellion de 1990. Maître de Recherches à l’UNIDIR
Genève et spécialiste du désarmement, il fut professeur d’université en Virginie.
Il est le fondateur de l’Association des Amis du Mali et du jumelage entre la ville de Richmond en Virginie et Ségou. Il est Chevalier de l’Ordre national pour son travail en désarmement au Mali et à la CEDEAO.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

MOHAMMADOU ALIOU THIAM Le chroniqueur-poète du mouvement Omarien au milieu du XIXè siècle de Thiérno Hady THIAM

Couverture Mohammadou Aliou Thiam copie

Format : 13 cm x 21 cm
Nombre de page : 84
ISBN : 978-99952-76-00-3

Résumé du livre : Dans cette modeste tentative de pallier ce manque
de publications sur le grand poète du jihad omarien,
nous nous sommes contenté de citer quelques éminents historiens qui ont parlé de lui. Qui de mieux que les experts de l’histoire de l’Afrique, David Robinson, Adam Ba Konaré et Henry Gaden, qui ont accordé beaucoup d’intérêt à l’auteur, par une attention et une admiration particulière pour l’originalité et la concision de son oeuvre.                 « Quant à moi, je ne suis qu’un petit serviteur (d’Allah) qui a chanté ce poème… » Ainsi, se présenta Mohammadou Aliou Thiam, avec une humilité bien soufie qui caractérise son haletant et émouvant récit des campagnes omariennes.
Plus d’un siècle, après que les canons se sont tus, les échos de sa plume retentissent encore, pour transmettre aux générations futures la bravoure dont firent preuve ces héros et les sacrifices consentis par eux, pour implanter sur cette partie du monde, un idéal de liberté et de justice.

Auteur du livre : Le commentateur de ce livre est Thierno Hady Thiam. Très tôt, il commence ses études coraniques avec son père Cheick Oumar Thiam, imam de la mosquée de Darsalam (Bamako). Puis il fréquente la medersa An-Najahwal Falah de son oncle Boubacar Thiam à Ségou avant d’aller poursuivre ses études supérieures d’Arabe en Tunisie et en Arabie Saoudite où il obtient des distinctions académiques. Depuis son retour au Mali, il enseigne l’arabe dans les instituts islamiques et certains lycées de l’Etat. Thierno Hady est très connu dans les milieux islamiques pour ses activités culturelles et de recherche. En 2018, il fut nommé :
_Ambassadeur de SOS Albinos Mali auprès de toutes les confessions du Mali
_Président de la Ligue des Chefs Spirituels du Soufisme au Mali (LIGSSMA)
Il est l’auteur de :
- L’Islam dans l’Etat laïc : le cas du Mali, paru en 1993
- L’historique du mouvement social et islamique malien de 1960 à 2011, paru en 2012
-Le Lakdhari de Thierno Hady Thiam, Editions La Sahélienne, Bamako 2017.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

LE FESTIVAL DES BRIGANDS, Démocratie et fractures sociales au Mali, Tome 2, de ISSA N’DIAYE

Format : 15 cm x 24 cm Nombre de page : 314 ISBN : 978-99952-70-25-4

Format : 15 cm x 24 cm
Nombre de page : 314
ISBN : 978-99952-70-25-4

Résumé du livre  :Les écrits du Professeur Issa N’Diaye, rassemblés ici dans un deuxième tome, décrivent les combats d’hier et d’aujourd’hui pour éclairer ceux de demain, et en les lisant, leur actualité saute aux yeux.
Le Professeur Issa N’Diaye met en lumière les obstacles à surmonter, les luttes à engager, comme le philosophe et le fin analyste politique qu’il est.
Doit-il être considéré comme un lanceur d’alerte ? Les sujets qu’il aborde sont multiples, il appuie toujours là où le Mali a mal, ceci, pour réveiller les
consciences, donner des arguments et engager l’action.

L’auteur :Docteur en philosophie de l’Université de Bourgogne en France, le Professeur Issa N’Diaye, est enseignant chercheur à l’Université de Bamako au Mali. Responsable estudiantin puis syndicaliste enseignant sous la dictature militaire, il connut plusieurs fois la prison et fut radié de la fonction publique. Acteur politique dans la clandestinité, il fut un des animateurs du mouvement démocratique qui contribua à la chute de la dictature.
Il fut ministre de l’Éducation nationale pendant la transition de 1991-1992, puis ministre de la Culture et de la Recherche scientifique dans le premier gouvernement post dictature de 1992-1993. Journaliste, acteur culturel et associatif, il contribua sur différents plans à l’avancée des luttes pour l’approfondissement du processus démocratique. Contrôleur général d’Etat de 1994 à 1998, il s’engagea énergiquement dans la lutte contre la
corruption. Membre fondateur du Forum Civique, il continue à animer la réflexion et l’action pour le renforcement de l’esprit citoyen et démocratique.
Il reste aujourd’hui, un des observateurs les plus lucides de la scène politique malienne.

 Parution : Décembre 2018                                                                                     Disponible dans tous nos points de vente

SILENCE, ON DÉMOCRATISE ! Démocratie et fractures sociales au Mali, Tome 1, de ISSA N’DIAYE

Format : 15 cm x 24 cm Nombre de page : 226 ISBN : 978-99952-70-24-7

Format : 15 cm x 24 cm
Nombre de page : 226
ISBN : 978-99952-70-24-7

Résumé du livre : Le Professeur Issa N’Diaye est tout à la fois universitaire, enseignant chercheur, philosophe et analyste politique, syndicaliste et acteur politique,
militant associatif et culturel. En grand témoin, il livre, pour la première fois, dans ce premier tome, un choix de ses écrits les plus marquants.
Le bilan catastrophique des équipes qui se sont succédées au pouvoir depuis 1992 est tel que d’aucuns en viennent à considérer la dictature militaire qui a géré le pays à partir de 1968 comme un moindre mal. Depuis cette période, d’Alpha Oumar Konaré à ATT, le pays s’est enfoncé dans la médiocrité, la gabegie et la corruption, ouvrant la porte à l’irruption de la mouvance jihadiste sous les oripeaux d’une rébellion ‘indépendantiste’ dans le nord du pays et à des opérations militaires étrangères au prétexte d’une lutte anti-terroriste.
Avec aujourd’hui IBK, le pays continue de s’enfoncer.
La qualité des écrits du Professeur N’Diaye en font un acteur et un témoin attentif de l’histoire et de l’actualité du Mali. Il est important de le donner à lire.

L’auteur : Docteur en philosophie de l’Université de Bourgogne en France, le Professeur Issa N’Diaye, est enseignant chercheur à l’Université de Bamako au Mali. Responsable estudiantin puis syndicaliste enseignant sous la dictature militaire, il connut plusieurs fois la prison et fut radié de la fonction publique. Acteur politique dans la clandestinité, il fut un des animateurs du mouvement démocratique qui contribua à la chute de la dictature. Il fut ministre de l’éducation nationale pendant la transition de 1991-1992, puis ministre de la Culture et de la Recherche Scientifique dans le premier gouvernement post dictature
de 1992-1993. Journaliste, acteur culturel et associatif, il contribua sur différents plans à l’avancée des luttes pour l’approfondissement du processus démocratique.        Contrôleur général d’Etat de 1994 à 1998, il s’engagea énergiquement dans la lutte contre la corruption. Membre fondateur du Forum Civique, il continue à animer la réflexion et l’action pour le renforcement de l’esprit citoyen et démocratique.                                           Il reste aujourd’hui, un des observateurs les plus lucides de la scène politique malienne.

Parution : Novembre 2018                                                                                     Disponible dans tous nos points de vente                                    

Les batisseurs de l’architecture en terre de Tombouctou, de Aly Ould Sidi

Les batisseurs de terre de l'architecture de TombouctouQuatrième de couverture : Ali Ould Sidi s’acquitte d’un devoir vis-à-vis de la corporation des maçons de Tombouctou qui depuis près d’un quart de siècle s’est engagée volontairement à ses cotés,  pour conserver, préserver et valoriser les biens culturels de Tombouctou.
De nos jours l’engagement des maçons  à maintenir puis valoriser l’architecture en terre de Tombouctou leur  a valu non seulement la reconnaissance nationale comme Trésors Humains Vivants du Mali, mais aussi la reconnaissance  internationale  de l’Unesco.
Ali Ould Sidi dresse l’inventaire des grands défis auxquels sont confrontés le maçon et  l’architecture de Tombouctou, à savoir la perte du savoir et du savoir faire traditionnel, les menaces liées à l’introduction des matériaux neufs tels le ciment, le fer. En terme de solution, il suggère l’adaptation desdits artisans aux exigences du monde moderne, les invite au maintien d’un équilibre entre le droit au développement et le devoir de préserver le patrimoine et de le transmettre aux générations futures.

L’auteur : Né en 1954 à Tombouctou où il  effectua au moins  un quart de siècle de vie professionnelle, Ali Ould Sidi est détenteur d’une maîtrise en histoire géographie de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako et d’un Master of Arts en Géographie culturelle de Western Illinois University, U.S.A.   Il est l’auteur de plusieurs articles sur Tombouctou et ainsi que deux ouvrages à savoir Le patrimoine culturel de Tombouctou : enjeux et prespectives ; Les mystères de Tombouctou, la ville mystérieuse . ‘‘Expert de l’ICOMOS, ancien chercheur au Centre Ahmed Baba de Tombouctou, chef de la Mission Culturelle de Tombouctou de 1993 à 2013. Entre 2009 et 2013, il fut membre du comité du patrimoine mondial de l’UNESCO et son rapporteur général lors de la 35ème session de Paris en 2011. De 2014 à 2016, il a assuré la fonction de Conseiller technique au ministère de la Culture du Mali.

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-80-3

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Mopti L’incorruptible, de Dominique Lusardy

Image

COUV Mopti l'incorruptibleQuatrième de couverture : « Mais la corruption est devenue génétique chez nous ». Ce propos interpelle un chercheur dogon. Nous sommes dans la deuxième décade du XXIème siècle, à Mopti, au Mali traversé par une crise sans précédent et la corruption est pointée du doigt comme un des facteurs très importants de cette crise. Amadïngué, notre chercheur, se met en quête de marqueurs physiologiques de la corruption. Il les trouve, aidé par l’IRM de la Clinique du Bien-Etre Sahélien de son amie Zucka. Dans la foulée, il conçoit un vaccin anti-corruption stoppant la Corruptine et un portique détectant l’onde Soussou. La population de Mopti adhère totalement à ce vaccin et à ce portique, puis c’est au tour de la population malienne. Une nouvelle aventure est née pour Mopti, pour le Mali, pour le monde entier. Cet ouvrage s’inscrit dans un diptyque dont l’autre partie s’intitule : « Chroniques Déstabilisées d’une Franco-malienne à Mopti, d’Avril 2012 à Février 2016 ».

L’auteur : Née en 1958, en France, Dominique Lusardy, après une maîtrise en AES
(Administration Economique et Sociale) et plusieurs emplois dans le  commercial principalement, est de plus en plus choquée par la différence Nord-Sud et part pour le Mali où elle intègre une ong à Mopti. Quatre ans après, de moins en moins persuadée que le  développement socio-économique du pays passe par les ongs, elle quitte et crée une  association d’appui aux jeunes mères célibataires dont le but est la réinsertion socio- économique des jeunes mamans.
L’activité économique principale de l’association est un restaurant et l’auteure
ouvre, à proximité, un hôtel sans restaurant, pour que l’association puisse vivre de la restauration de la clientèle de l’hôtel. En 2006, Dominique obtient la nationalité malienne. A partir de 2008-2009, le tourisme commence à diminuer jusqu’à disparaître complètement dans un Mali amorçant sa descente aux enfers. Résister et témoigner deviennent indispensables.

Parution : 2017

ISBN 978-99952-70-76-6

Couverture : Aïcha Diarra

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Proverbes et adages songhay Soŋay yaasawey, de Ario Issoufa Maïga

Image

Proverbes songoyQuatrième de couverture : Cet ouvrage se veut une contribution à l’importante œuvre de réhabilitation de la culture malienne en général et  de celle du songhay en particulier. Il est structuré autour de thématiques traitant de questions relatives à l’éducation, à la solidarité, à l’amitié, à la tolérance, au pardon,  à la créativité et à l’esprit d’entreprise, à la prévention  à la gestion des conflits entre autres.  L’auteur a effectué un délicat travail de transcription et de traduction afin de montrer toute la richesse des messages véhiculés et la subtilité de leur forme d’expression. A ce titre ce travail peut être d’un apport certain dans la passation de messages pédagogiques, dans le cadre d’un enseignement bilingue et d’une grande valeur ajoutée dans la  résolution de la récurrente problématique de documents pédagogiques appropriés destinés aux  programmes des classes  en langues nationales et même dans celles où le français demeure le medium principal.  Le choix des proverbes n’est pas gratuit car, du point de vue de la didactique, ils figurent parmi les meilleurs  vecteurs de la pensée. Ils initient les enfants au monde des adultes à travers les récits traditionnels.

L’auteur : Ario Issoufa MAIGA est un fonctionnaire de l’Education à la retraite. Il a fait ses études primaires à l’Ecole Régionale de Gao, secondaires au Collège Moderne de Gao  et à l’Ecole Normale Secondaire de Katibougou et supérieures à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako.  Il fut maître du second cycle, professeur de Lettres au lycée de Ségou, Inspecteur d’enseignement fondamental, Directeur régional de l’éducation, Directeur National de l’enseignement fondamental, Secrétaire permanent de la Commission nationale de refondation du système éducatif malien, Conseiller technique du Premier Ministre. Ario Issoufa Maïga a réalisé des études et consultations avec plusieurs institutions gouvernementales et multilatérales. Il est officier de l’Ordre National du Mali. Il est Président de l’Association pour la Réhabilitation et la Promotion de la Culture Songhay ( l’ARPCS).

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-68-1

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Les Mystères de Tombouctou, de la ville mystérieuse

Image

COUV OULD SIDIQuatrième de couverture : Dans  cet  ouvrage, Ali Ould Sidi  analyse la perception que les explorateurs se font des mystères de Tombouctou. Il tente par ailleurs d’évaluer la contribution de Tombouctou au commerce international, ainsi que son rôle millénaire de cité savante, pourvoyeuse de manuscrits considérés  comme véritables armes de pacification massive des conflits.
L’ouvrage nous édifie mieux sur la spécificité de Tombouctou comme ville multiculturelle, et un exemple vivant de diversité des expressions culturelles.

Ali Ould Sidi estime que la prodigieuse  civilisation africaine, longtemps qualifiée de « civilisation de l’oralité », regorge de manuscrits qui constituent la mémoire collective des peuples africains, des documents de référence pour les études de culture africaine, de recherche scientifique et de règlement des conflits.

L’auteur : Né en 1954 à Tombouctou où il  effectua au moins  un quart de siècle de vie professionnelle, Ali Ould Sidi est détenteur d’une maîtrise en histoire géographie de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako et d’un Master of Arts en Géographie culturelle de Western Illinois University, U.S.A. En plus de ses fonctions professionnelles, il s’est vu confier respectivement en 2014 le rôle de Président de la Délégation Spéciale de la commune urbaine de Tombouctou avec titre de Maire puis désigné au nom du ministère de la Culture membre du Conseil Economique Social et Culturel pour la mandature 2015-2020. Expert de l’ICOMOS, ancien chercheur au Centre Ahmed Baba de Tombouctou, chef de la Mission Culturelle de Tombouctou de 1993 à 2013. Entre 2009 et 2013, il fut membre du comité du patrimoine mondial de l’UNESCO et son rapporteur général lors de la 35ème session de Paris en 2011. De 2014 à 2016, il a assuré la fonction de Conseiller technique au ministère de la Culture du Mali.

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-72-8

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Le Lakhdari de Thierno Hady THIAM, le saint de Ségou, de Thierno Hady Oumar THIAM

Image

COUV LAKDARIQuatrième de couverture : Le commentateur de ce livre est Thierno Hady Thiam, petit-fils et homonyme de l’auteur. Très tôt, le commentateur Thierno commence ses études coraniques avec son père Cheick Oumar Thiam, imam de la mosquée de Darsalam (Bamako) et fils de l’auteur du 19 à siècle dont il est question ici. Puis il fréquente la medersa An-NajahwalFalah de son oncle Boubacar Thiam à Ségou avant d’aller poursuivre ses études supérieures d’Arabe en Tunisie et en Arabie Saoudite où il obtient des distinctions académiques. Depuis son retour au Mali, il enseigne l’arabe dans les instituts islamiques et certains lycées de l’Etat. Thierno Hady est très connu dans le milieu islamique pour ses activités culturelles et de recherche.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 48 3

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

La societé Kel Adagh, de Ibrahim Ag Mohamed

Image

La societé Kel AdaghQuatrième de couverture :Ce livre se veut d’abord un travail de mémoire. Il retrace les péripéties de l’évolution socio-économique, politique et militaire de la société Kel Adagh et rappelle comment le Kidalois lambda a vécu et intériorisé toutes les crises sécuritaires depuis l’indépendance du Mali. L’ouvrage fait une immersion dans l’histoire et les structures sociales Kel Adagh pour illustrer les résistances que cette communauté oppose à l’Etat centralisé.
L’ouvrage de Ag Mohamed contribuera certainement à édifier les lecteurs sur l’évolution d’une crise interne mal gérée dans l’Adrar des Iforas, et les  facteurs qui l’ont transformée  en crise nationale et sous-régionale.

L’auteur : Ibrahim AG MOHAMED est né vers 1966 à Telabit dans la région de Kidal. Il a fait ses études fondamentales à Kidal, puis les a poursuivies à l’Ecole Normale secondaire de Badalabougou et l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Il fut de 1996 à 2009  chef de division à l’Académie de Kidal, de 2009 à 2014 Directeur Régional de l’Artisanat de Kidal ; de 2014 à 2016 Directeur du CAP de Tessalit. Il est  depuis janvier 2016 Directeur de l’Académie d’Enseignement de Kidal. Il fait publier en décembre 2009 deux contributions dans le volume 7 de l’Ouest Saharien chez l’Harmatan : « Pratiques divinatoires chez les Kel Adagh », « Mythes et croyances chez les Kel Adagh ». Il est auteur de livres scolaires en langue Nationale Tamasheq.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 66 7

Couverture :  Aicha Diarra

Acheter le livre :
- Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne