Boriben, fermez ports et aéroports je viendrai quand même Mars 2021

  • 101 pages
  • ISBN Mali: 978-99952-76-58-4
  • Prix Mali: 4.000 Fcfa

Mali, château de cartes témoignage d’une crise Mars 2021

  • 206 pages
  • ISBN Mali: 978-99952-76-65-2
  • Prix Mali: 10.000 Fcfa

Proverbes et Adages Songhay

Résumé: Cet ouvrage se veut une contribution à l’importante œuvre de réhabilitation de la culture malienne en général et de celle du songhay en particulier. Il est structuré autour des thématiques traitant de questions relatives à l’éducation, à la solidarité, à l’amitié, à la tolérance, au pardon, à la créativité et à l’esprit d’entreprise, à la prévention à la gestion des conflits entre autres. L’auteur a effectué un délicat travail de transcription et de traduction afin de montrer toute la richesse des messages véhiculés et la subtilité de leur forme d’expression.

A ce titre ce travail peut-être d’un apport certain dans la passation de messages pédagogiques, dans le cadre d’un enseignement bilingue et d’une grande valeur ajoutée dans la résolution de la récurrente problématique de documents pédagogiques appropriés destinés aux programmes des classes en langues nationales et même dans celles où le français demeure le medium principal. Le choix des proverbes n’est pas gratuit car, du point de vue de la didactique, ils figurent parmi les meilleurs vecteurs de la pensée. Ils initient les enfants au monde des adultes à travers les récits traditionnels.

Auteur: Ario Issoufa MAIGA est un fonctionnaire de l’Education à la retraite. Il a fait ses études primaires à l’école régionale de Gao, secondaires au Collège Moderne de Gao et à l’école Normale de Katibougou et supérieures à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Il fut maitre du second cycle, professeur de Lettres au lycée de Ségou, Inspecteur d’enseignement fondamental, Directeur régional de l’éducation, Directeur National de l’enseignement fondamental, Secrétaire permanent de la Commission nationale de refondation du système éducatif malien, Conseiller technique du Premier Ministre. Ario Issoufa Maïga a réalisé des études et consultations avec plusieurs institutions gouvernementales et multilatérales. Il est officier de l’Ordre National du Mali. Il est Président de l’Association pour la Réhabilitation et la Promotion de la Culture Songhay (l’ARPCS)

Format: 13,5cm x 21cm

Nombre de pages: 104

ISBN: 978-99952-70-68-1

Parution: 2017

Disponible dans nos points de vente

DENI DE JUSTICE

Résumé: Le dimanche 21 juin 1998, jour des élections municipales au Mali, à 03H30 du matin, une grenade éclate au domicile du vice-président de la Commission électorale régionale de Ségou, et fait 2 morts et 10 blessés. C’est l’avatar d’une conspiration par le Collectif des partis politiques de l’opposition (COPPO) d’empêcher les élections « par tous les moyens »
dévoilée dans un manuscrit du 28 janvier 1998 «Rapport de synthèse des commissions du COPPO de Ségou » remis au Gouverneur de la région de Ségou et publié in extenso le 19 juin 1998 par le journal « les ECHOS ».

A ce jour, auteurs et commanditaires de ce crime n’ont comparu devant une cour d’assises, l’Etat et l’appareil judiciaire à ses ordres déployant ruse et obstination pour étouffer l’affaire. Ce livre est le récit des péripéties de ce déni de justice.

Auteur: Bouréima Sidi CISSE est un fonctionnaire de l’éducation à la retraite à Ségou. Il fit des études secondaires au Cours Normal de Sévaré (1947-1951) et supérieures à l’Ecole Normale
de Saint Cloud en France (1972-1974) et à l’Université Laval du Canada (1976-1980). Il fut enseignant, directeur d’école, conseiller pédagogique, directeur d’institut pédagogique
d’enseignement général, inspecteur de l’enseignement fondamental, directeur régional de l’éducation et inspecteur général. Il a réalisé des études et consultations avec plusieurs institutions : ministère de l’éducation nationale, banque mondiale, PNUD / UNESCO, CRDI, ACDI, USAID, etc.

Format: 13,5cm x 21cm

Nombre de pages:

ISBN: 978-99952-70-11-7

Parution: 2017

Disponible dans nos points de vente

MANSALA, le Mali d’après crise

Résumé: Préoccupé, comme la plupart de ses compatriotes, par la grave crise
multidimensionnelle que connaît son pays, l’auteur, a imaginé la nouvelle nation post-crise qu’il faudra bâtir : un Mali nouveau qui pourra se hisser à moyen terme au rang des pays émergents.

L’ouvrage plonge dans le passé pour rechercher les causes profondes de cette chute d’un Mali héritier des grands empires, qui brillait au firmament des pays africains au moment des indépendances, mais qui se trouve aujourd’hui dans un gouffre abyssal, soixante ans seulement après son
indépendance.

Les citoyens et les décideurs politiques découvriront au détour des chapitres de ce livre des propositions analytiques, des pistes pour inspirer le présent et une vision pour bâtir l’avenir.

Auteur: Moussa Balla DIARRA est né à Ségou en 1950. Il a effectué ses études primaires à
Ségou, Kayes, puis à Mopti où il décrocha le Diplôme d’ Etudes Fondamentales en 1966. Au Lycée Askia où il a été orienté, il a obtenu le Baccalauréat dans la série sciences exactes en 1970. Orienté à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs (ENI) de Bamako, il termine en 1974 avec le
diplôme d’ingénieur des sciences appliquées, spécialité électromécanique, avec
mention très bien.
Cet opérateur économique du secteur privé fut député à l’Assemblée
Nationale de 1997 à 2002, puis membre du Conseil Économique Social et Culturel du Mali de 2015 à 2020.
Ouvrages publiés
Etre député en Afrique, 2006
Mansala. Le Mali d’après crise, La Sahélienne, 2020
Les arnaqueurs sont en ville, La Sahélienne, 2021

Format: 15cm x 24cm

Nombre de pages: 169

ISBN: 978-99952-76-47-8

Parution: 2020

Disponible auprès de l’auteur

Contact: 66 93 81 86

La créativité lexicale du mandingue (bamanan)

Résumé: La communauté linguistique mandingue (bambara-malinké-dioula).une des principales langues de communication interculturelle en Afrique de l’Ouest depuis des siècles, élargit le champ de sa créativité lexicale par la production continuelle de nouveaux mots issus de sa vision du monde réagissant aux dynamiques de changement socio-culturelles, scientifiques et technologiques.

L’ambition épistémique de cet ouvrage de lexicologie, entre structuralisme et générativisme, est d’exposer les ressources canoniques et symboliques du vocabulaire déployées par la diversité des locuteurs mandingues pour maitriser tout progrès et l’inscrire durablement dans leur propre univers. C’est dire combien la détention linguistique, à savoir qui parle quelle langue, et au nom de qui, est nécessairement liée à l’espace temps de conquête stratégique du pouvoir politique, donc au contrôle effectif ou non des institutions, et des producteurs de discours autonomes qui les animent en idées qui influencent les relations humaines, notamment maternelles.

Auteur: Linguiste et anthropologue de formation, Docteur Hamidou Magassa est professeur d’Universités, Chercheur, Ecrivain, Editeur, Consultant Socio-Economiste et Directeur du Centre d’Etudes et de Recherche sur les Ressources Naturelles et l’Environnement au Sahel (CERNES) à Bamako, Mali

Format: 15cm x 24cm

Nombre de pages: 153

ISBN: 978-99952-873-1-3

Parution: 2020

Disponible auprès de l’auteur

Contact: 66 93 75 92

JAMA DUNBE

Résumé: Le texte relate des échanges avec le regretté Moussa Diagana, sociologue et dramaturge mauritien, auteur de la « légende du Wagadu vue par Sia Yataberé ». Aucours de l’étude des chants traditionnels soninké, les interlocuteurs furent intrigués par le récit fantastique et la mélodie singulière de JAMA DUNBE. Le chant porte le nom mythique d’un héros dont les veillées nuptiales et les rites funéraires remémorent la bravoure. Le chant traditionnel soninké se déploie comme un champ de vestiges archéologiques à découvrir note après note.

Au lyrisme du chant, l’héroïsme de Jama Dunbe se manifeste dans toutes ses conquêtes. Jama veille sur sa réputation, Dunbe défie les revanchards d’où qu’ils viennent. D’outre-tombe surgit sa puissante main neutralisant les hyènes, les unes après les autres, en les annihilant par leurs pattes. De cette demeure, comme de son vivant, il rappelle à ses sœurs de ne pas pleurer, de ne pas se résigner non plus, de rester dignes en ces termes: « Xa maxa wuruge, xa maxa lelle kure heti mene kanaana yinbixaye » autrement: « Ne criez pas, n’alertez pas, restez dignes, la bataille n’est jamais gagnée aux premiers feux dans les nuits tardives ».

L’énigme du chant Jama Dunbe ne laisse guère indifférent car un jour est le théatre de tous les évenements. Pourquoi le mardi et pas un autre jour ? La question posée au début de l’étude sur la récurrence de mardi demeure entière jusqu’à la fin. Ce chant ajoute une nouvelle tension à la mythologie soninkéé en attendant que le vieux pays de Tu (science) et Ka (temple) de Tunka, de Sinandunbu des dunes rouges, de l’hyène et du vautour, livre tous ses trésors.

Auteur: Thierno Mohamadou Tandia, Biologiste de formation, à la fin de ses études, a travaillé des projets de développement agricole en Mauritanie. De retour en France il a enseigné et a conduit plusieurs missions de contrôle de qualité et d’évaluation . Militant, il a participé à la conception du Festival International Soninké et à la création de l’association fiso.com un laboratoire d’échanges comptant à son actif plusieurs publications. Féru de sa culture et de sa langue, il a également animé l’émission duugudeege sur la webradio www.kassataya.com de 2009 à 2016. Il participe à plusieurs rencontres sur la transcription soninké et à la mise en place de l’académie (Sooninkanxannen Marera).

Parution: 2020

Format: 13,5 cm x 21cm

Nombre de pages: 58

ISBN: 978-99952-76-40-9

Disponible dans nos points de vente

Mali, Pouvoir de la démocratie chiffonnée

Résumé : Ce livre est la radioscopie de la pratique démocratique dans notre pays, depuis la chute de la dictature du parti unique en 1991. L’auteur se définit comme un acteur-citoyen du vaste mouvement démocratique. Il exprime ici ses convictions, ses ambitions et surtout ses désillusions. Il passe au crible la gestion des affaires publiques sous les différents « tombeurs » de la dictature : Amadou Toumani Touré I et II, Alpha Oumar Konaré, Amadou Aya Sanogo, Dionkounda Traoré, Ibrahim Boubacar Keïta.

Auteur: Yachim Yacouba Maïga a fréquenté l’école fondamentale d’Ansongo avant de poursuivre ses études au lycée technique de Bamako. De 1982 à 1988 il effectue des études en thermo-énergétique à l’Institut Supérieur industriel de Zaparojie, en Ukraine. Rentré au pays, il travaille au Centre de services de production audiovisuelle (CESPA), avant de diriger le projet « Politique nationale de population et des droits en matière de santé de la reproduction » du UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) et le programme de communication pour le développement de l’ONG Helen Keller International. Il est recruté en 2005 par les Nations-Unies, au sein de la Mission des Nations-Unies en Haïti (MINUSTAH), en qualité de chef de la communication audiovisuelle de la Mission. De 2013 à 2015, toujours en Haïti, il devient successivement Chef régional des affaires civiles et Chef du bureau de la MINUSTAH pour les régions Artibonite et Nord Ouest. En septembre 2015, il rejoint la Mission de l’ONU en République Démocratique du Congo, MONUSCO, au département de la communication stratégique.

Il arrive au constat que les géniteurs de la démocratie multipartiste sont aussi prédateurs que les dictateurs à travers notamment la généralisation de la corruption, l’impunité, la déstructuration de l’école, la mise en question de l’Etat et de la Nation. Yachim Yacouba Maïga ne fait pas que constater ; il fustige les frasques de ces dirigeants qui ont travesti la démocratie, d’où le titre, « Pouvoir de la démocratie chiffonnée ». Il est sans concession pour cette élite qui a tout détruit et qui ne répond de rien devant le Peuple. Les religieux sont désignés comme complices de cette partie. Ce livre est donc l’histoire d’un rendez-vous manqué, le verbatim d’un échec collectif, d’une déconvenue magistrale.

Attentif aux péripéties socio-politiques de son pays, il a été particulièrement impliqué dans les mouvements et associations politiques qui ont contribué à la chute du régime du parti unique en 1991.

Parution: 2020

Format: 24cm x 15cm

Nombre de pages: 328

ISBN: 978-99952-76-16-4

Disponible dans nos points de vente

PAROLES SUR LES CRISES AU MALI ET LES LIMITES DE LA DÉMOCRATIE, de Robin Edward Poulton-Macky Tall

COUV. ROBIN FINALE

Format : 13,5 cm x 21 cm
Nombre de page : 165
ISBN : 978-99952-76-03-4

Résumé du livre : La première partie de cet ouvrage résume en français un important livre anglophone, publié par Macky Tall et Raffaella Greco Tonegutti en fin 2016 aux USA, sur les crises au Sahara et les raisons de l’implosion en 2012 de l’État malien. Ce livre est qualifié par un professeur de la SOAS de Londres comme étant “sans aucun doute le meilleur livre qui a jamais été écrit sur le Mali contemporain.”
La deuxième partie du livre est composée de “conversations” réalisées pendant la rédaction du livre précité. Il s’agit de conversations dont le propos est d’actualité, des voix qui n’avaient pas figuré dans le livre anglais. Ainsi nous disposons d’une variété de paroles sur les crises maliennes, sans prétendre pouvoir faire entendre tous les points de vue.
On peut remarquer cependant que les idées des femmes exprimées dans ce livre portent plus sur les aspects humanitaires souvent négligés par
les hommes.
C’est un « livre de paroles, qui permettront à qui les écoutera de mieux
connaître le Mali et le point de vue de tout un chacun ».
La statue représente une femme éplorée devant le corps sans vie de son
enfant. C’est une œuvre réalisée par le sculpteur Mamadou Somé Coulibaly
à l’entrée du pont des Martyrs de Bamako, pour commémorer
les victimes du soulèvement populaire ayant conduit à la victoire du
mouvement démocratique, en mars 1991.

Résumé du livre : Robin Edward Poulton (Macky Tall) a dirigé
des programmes d’ONG au Mali dont un projet USAID pour la société civile et la
bonne gouvernance au moment de la rébellion de 1990. Maître de Recherches à l’UNIDIR
Genève et spécialiste du désarmement, il fut professeur d’université en Virginie.
Il est le fondateur de l’Association des Amis du Mali et du jumelage entre la ville de Richmond en Virginie et Ségou. Il est Chevalier de l’Ordre national pour son travail en désarmement au Mali et à la CEDEAO.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

MOHAMMADOU ALIOU THIAM Le chroniqueur-poète du mouvement Omarien au milieu du XIXè siècle de Thiérno Hady THIAM

Couverture Mohammadou Aliou Thiam copie

Format : 13 cm x 21 cm
Nombre de page : 84
ISBN : 978-99952-76-00-3

Résumé du livre : Dans cette modeste tentative de pallier ce manque
de publications sur le grand poète du jihad omarien,
nous nous sommes contenté de citer quelques éminents historiens qui ont parlé de lui. Qui de mieux que les experts de l’histoire de l’Afrique, David Robinson, Adam Ba Konaré et Henry Gaden, qui ont accordé beaucoup d’intérêt à l’auteur, par une attention et une admiration particulière pour l’originalité et la concision de son oeuvre.                 « Quant à moi, je ne suis qu’un petit serviteur (d’Allah) qui a chanté ce poème… » Ainsi, se présenta Mohammadou Aliou Thiam, avec une humilité bien soufie qui caractérise son haletant et émouvant récit des campagnes omariennes.
Plus d’un siècle, après que les canons se sont tus, les échos de sa plume retentissent encore, pour transmettre aux générations futures la bravoure dont firent preuve ces héros et les sacrifices consentis par eux, pour implanter sur cette partie du monde, un idéal de liberté et de justice.

Auteur du livre : Le commentateur de ce livre est Thierno Hady Thiam. Très tôt, il commence ses études coraniques avec son père Cheick Oumar Thiam, imam de la mosquée de Darsalam (Bamako). Puis il fréquente la medersa An-Najahwal Falah de son oncle Boubacar Thiam à Ségou avant d’aller poursuivre ses études supérieures d’Arabe en Tunisie et en Arabie Saoudite où il obtient des distinctions académiques. Depuis son retour au Mali, il enseigne l’arabe dans les instituts islamiques et certains lycées de l’Etat. Thierno Hady est très connu dans les milieux islamiques pour ses activités culturelles et de recherche. En 2018, il fut nommé :
_Ambassadeur de SOS Albinos Mali auprès de toutes les confessions du Mali
_Président de la Ligue des Chefs Spirituels du Soufisme au Mali (LIGSSMA)
Il est l’auteur de :
– L’Islam dans l’Etat laïc : le cas du Mali, paru en 1993
– L’historique du mouvement social et islamique malien de 1960 à 2011, paru en 2012
-Le Lakdhari de Thierno Hady Thiam, Editions La Sahélienne, Bamako 2017.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

LE FESTIVAL DES BRIGANDS, Démocratie et fractures sociales au Mali, Tome 2, de ISSA N’DIAYE

Format : 15 cm x 24 cm Nombre de page : 314 ISBN : 978-99952-70-25-4

Format : 15 cm x 24 cm
Nombre de page : 314
ISBN : 978-99952-70-25-4

Résumé du livre  :Les écrits du Professeur Issa N’Diaye, rassemblés ici dans un deuxième tome, décrivent les combats d’hier et d’aujourd’hui pour éclairer ceux de demain, et en les lisant, leur actualité saute aux yeux.
Le Professeur Issa N’Diaye met en lumière les obstacles à surmonter, les luttes à engager, comme le philosophe et le fin analyste politique qu’il est.
Doit-il être considéré comme un lanceur d’alerte ? Les sujets qu’il aborde sont multiples, il appuie toujours là où le Mali a mal, ceci, pour réveiller les
consciences, donner des arguments et engager l’action.

L’auteur :Docteur en philosophie de l’Université de Bourgogne en France, le Professeur Issa N’Diaye, est enseignant chercheur à l’Université de Bamako au Mali. Responsable estudiantin puis syndicaliste enseignant sous la dictature militaire, il connut plusieurs fois la prison et fut radié de la fonction publique. Acteur politique dans la clandestinité, il fut un des animateurs du mouvement démocratique qui contribua à la chute de la dictature.
Il fut ministre de l’Éducation nationale pendant la transition de 1991-1992, puis ministre de la Culture et de la Recherche scientifique dans le premier gouvernement post dictature de 1992-1993. Journaliste, acteur culturel et associatif, il contribua sur différents plans à l’avancée des luttes pour l’approfondissement du processus démocratique. Contrôleur général d’Etat de 1994 à 1998, il s’engagea énergiquement dans la lutte contre la
corruption. Membre fondateur du Forum Civique, il continue à animer la réflexion et l’action pour le renforcement de l’esprit citoyen et démocratique.
Il reste aujourd’hui, un des observateurs les plus lucides de la scène politique malienne.

 Parution : Décembre 2018                                                                                     Disponible dans tous nos points de vente