Hadiza MOUSSA

Titulaire d’une thèse en socio-anthropologie de l’EHESS de Marseille, Hadiza Moussa a reçu une formation initiale d’institutrice. Elle a capitalisé une solide expérience dans les recherches touchant à la santé de la reproduction.
Au sein du LASDEL (Laboratoire d’études et recherches sur les dynamiques sociales et le développement local) dont elle est membre depuis 2003, elle travaille sur les interactions entre usagers et services publics en milieu médical, la décentralisation, l’État local, les pouvoirs locaux, la problématique de l’approche genre dans le développement local, les réformes en milieu scolaire.
Hadiza Moussa est enseignante à l’université Abdou-Moumouni de Niamey et membre du réseau Femmes, sciences et technologies (RFST) section du Niger.

Livre paru à La Sahélienne

– Entre absence et refus d’enfant. Socio-anthropologie de la gestion de la fécondité féminine à Niamey, Niger, de Hadiza Moussa, essai, L’Harmattan/La Sahélienne, coll. Études africaines, février 2012

Les commentaires sont fermés.