Prix de la Rentrée littéraire du Mali : deux ouvrages honorent La Sahélienne cette année

Depuis treize ans, la Rentrée littéraire du Mali tente, tant bien que mal, de redynamiser le secteur du livre à travers cafés littéraires, dédicaces dans les écoles, débats d’idées, rencontres professionnelles, propositions artistiques et autres activités. Organisée par le Fonds des prix littéraires, la Rentrée littéraire du Mali est aussi et surtout le moment annuel des prix littéraires du Mali.

Comme à l’accoutumée, des œuvres éditées aux Editions La Sahélienne ont été distinguées :« Prêtre Autrement : déboires et espoirs d’un prêtre paraplégique » de Jean Somboro et « Le livre d’Elias » de Chab Touré. Le premier a eu le prix spécial du jury et le second, celui de l’Union européenne qui récompense un premier roman.

Publié en août 2020, dans la Collection mémoire, « Prêtre Autrement » est un récit de vie. L’auteur décrit son processus de renaissance et de reconstruction après avoir été victime d’un grave accident de voiture.

Prêtre et formateur au Grand séminaire Saint-Augustin de Bamako, M. Somboro sera mis à l’épreuve le 27 août 2010, lorsqu’en voulant éviter un âne blanc sur la digue entre Sévaré et Mopti il subit un grave accident qui bouleversa toute sa vie. Une épreuve qui permettra à l’homme d’Église de se découvrir et de mieux renouer avec sa foi en Dieu. Il s’agit d’un ouvrage fortement humaniste qui promeut les valeurs du vivre ensemble, de la solidarité, de la foi, etc.

Quant au « livre d’Elias », comme le dit son auteur « est le portrait d’une société malienne troublée mais, où l’amour et l’amitié, la passion et les émotions courent encore dans les plis de vieilles blessures. »

À nos confrères de la Radio France internationale (RFI), l’auteur confie avoir écrit cet ouvrage parce qu’il se trouvait « dans une incompréhension totale » de tout ce qui lui arrivait ainsi qu’à son entourage. « Tout était et tout semblait chamboulé », souligne-t-il.

Bien que chaque année, ses auteurs remportent des prix littéraires, l’éditeur Ismaila Samba Traoré est ému et honoré par ces deux prix, qui témoignent de la qualité du travail qu’effectue l’équipe de La Sahélienne, « leader de l’édition malienne ».

Notons que les prix Massa Makan Diabaté et Ahmed Baba sont revenus cette année à Ibrahim Lanséni Coulibaly et au Sénégalais Kalil Diallo.

Fousseni Togola

Source : Phileingora

Les commentaires sont fermés.