Au nom de tous les siens, Diby Silas Diarra, un héros solitaire et oublié ?

Résumé: Diby Silas Diarra est né en 1934 à Mayerasso dans le cercle de San. Après ses études fondamentales il s’engage dans l’armée coloniale où il fera une carrière fulgurante et brillante jusqu’aux indépendances en 1960 où il intègre naturellement la jeune armée nationale du Mali. Officier d’une rare clairvoyance, c’est lui que le général Abdoulaye Soumaré envoie au nord du pays lorsque la première rébellion gronde en 1963. Intransigeant quant à la hiérarchie militaire, il réprouve le coup d’État militaire de 1968, il est arrêté en août 1969 avec quelques camarades et envoyé au camp de Taoudénit où il meurt de privations et de maltraitance le 22 juin 1972.

Aujourd’hui, au regard de ce qu’il fit et fut pour le Mali, faut-il parler d’un héros solitaire et oublié ?
Rien n’est moins sûr !

Auteurs: Le père Joseph Tanden Diarra est né vers 1956 à Touba dans le
cercle de Tominian. Il est ordonné prêtre le 31 décembre 1983 et a mené une carrière bien remplie au sein de l’Église catholique.
Prêtre en paroisse de 1983 à 1990, il est Secrétaire général de la CEM de 1994 à 2003 et fondateur de l’Unité universitaire à Bamako (UUBa) de l’UCAO de 2007 à 2013. Il est président de l’UCAOUUB à Bobo-Dioulasso de 2013 à 2015 et recteur de l’UCAO avec résidence à Ouagadougou au Burkina Faso de 2015 à 2020. Il est titulaire d’une maîtrise en Sciences Sociales, d’un doctorat en Histoire de l’Afrique et en anthropologie. Il est l’auteur de Capitaine Diby Silas Diarra, correspondance d’un bagnard paru en 2018.

Monsieur Victorien Dakouo est né vers 1942 à Touba dans le cercle de Tominian. Après ses formations dans différents établissements ici et ailleurs, il est enseignant d’anglais au Lycée Prosper Kamara de 1972 à 1975. À partir de cette date il se tourne vers l’édition, les EDIM de 1975 à 1989. De 1992-1996, il est coordinateur du projet AUTORAPHE à l’OCED à la coopération canadienne : a) coordinateur à la DSE (formation d’auteurs à l’élaboration de manuels de lecto-écriture en langues nationales au Niger, Mali et Burkina Faso ; b) consultation GTZ au projet Éducation de base en pays dogon (PEBPD), pour l’encadrement d’auteurs et d’illustrateurs Dogonons, pour l’élaboration de manuels de lecto-écriture en Dogoso, pour les écoles communautaires de 1996-1998. De 1998 à la retraite, travaille aux Éditions DONNIYA

Format: 13.5cm x 21cm

Nombre de pages: 328

ISBN: 978-99952-76-83-6

Parution: Septembre 2021

Disponible dans nos points de vente

Les commentaires sont fermés.