JUSTICE EN AFRIQUE, Ce grand corps malade : le cas du Mali, un ancien ministre témoigne, de MAMADOU ISMAÏLA KONATE

Couverture Justice en Afrique copie

Format : 13,5 cm x 21 cm Nombre de page : 164             ISBN : 978-99952-70-26-1

Résumé du livre : Les maux dont souffre la justice en Afrique sont connus. Décalage entre les grands principes et les pratiques ; hiatus entre grandes affirmations ou autres envolées lyriques et réalisations concrètes ; discordance entre de vieilles conceptions datant du passé colonial et les mentalités décalées dans nos pays ; insuffisance des moyens. Mais surtout, absence de volonté politique. Or, la justice est un des piliers de l’État de droit et le principal baromètre de la gouvernance. La justice est rendue au nom du peuple, qui est et demeure plus que méfiant vis-à-vis de l’institution judiciaire et de ses principaux acteurs, les juges.
     La situation, à la fois préoccupante et désespérante, de la justice en Afrique peut se comprendre même si elle ne s’explique pas toujours. On peut y trouver des explications, mais pas d’excuses. Toutes les justifications du monde ne suffisent pas à dédouaner nos États et nos élites. Nos manquements sont inacceptables et intolérables et nos populations ne nous les pardonnent pas.     

L’auteur : Diplômé en droit des affaires de l’Université de Bordeaux 1, avocat, inscrit aux Barreaux du Mali et de Paris, auteur de plusieurs articles publiés dans les revues spécialisées de droit des affaires (OHADA), Maître Konaté a participé en tant qu’arbitre et conduit plusieurs procédures d’arbitrage devant les centres d’arbitrage en Afrique et en Europe (CCI, CCJA, CPAM). Expert OHADA, ancien garde des Sceaux et ministre de la justice de la République du Mali, ayant une maitrise des questions de politiques publiques en matière de justice, il dispose d’une largesse de vue sur les questions de justice et judiciaires, allant de la sacro-sainte indépendance de la justice, à l’éthique nécessaire en justice, aux équipements et à la logistique pour la bonne distribution de la justice, à l’adaptation des instruments et la modernisation des structures et institutions judiciaires.

 Parution : Novembre 2018                                                                                     Disponible dans tous nos points de vente

Poésie CE N’EST JAMAIS FINI Tome I

Format : 13,5 cm x 21 cm Nombre de page : 88 ISBN : 978-99952-70-96-4

Format : 13,5 cm x 21 cm
Nombre de page : 88
ISBN : 978-99952-70-96-4

Résumé du livre : Ce n’est jamais fini
Dans notre tête toujours vingt ans d’esprit
Dans cette enveloppe notre corps qui se flétrit
Viendra un jour l’inéluctable heure de la fin
L’heure de la fin de nos soifs et de nos faims
Ne restera que la trace de nos pas sur le sentier commencé
Que nos braves héritiers prendront le temps d’achever
Á la pensée de nos grandes heures de folie et de foi portée
Dans le doux souvenir du bateau de nos rêves échoués
Sur les rebords de la mort le seul adversaire qui nous vaincra

Auteure du livre : Née de Bandiougou et de Assétou KONATÉ Fatoumata Keita épouse Niaré est socio anthropologue spécialisée en socio-économie du développement.
Précédemment coordinatrice du Projet Accès Équitable à une Éducation de Qualité
pour les garçons et les filles (AEEQ/EDC/UNICEF), elle travaille depuis mars 2017
pour le projet USAID Mali/ SIRA comme formatrice des Formateurs de l’Equipe
centrale. Elle est auteur de plusieurs autres oeuvres dont la trilogie : SOUS FER, Prix Massa Makan Diabaté 2015 et 2ème Prix du meilleur roman féminin en Afrique de l’Ouest, Quand les Cauris se taisent et les Mamelles de l’Amour.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

 

Ma politique de développement humain durable décentralisé pour le Mali, Candidature à l’élection présidentielle de 2018, de Mahamadou Maiga

Image

COUVERTURE POLITIQUE DE DECENTRALISATIONQuatrième de couverture : Après une critique de la vie politique et économique au Mali, l’auteur plaide pour le dépassement du régime d’IBK, caractérisé par un manque de vision politique, une trop grande instabilité gouvernementale (5 Premiers ministres en 4 ans et 4 mois), le manque de volonté politique de lutter contre la corruption et la délinquance financière, l’incapacité de ramener la paix et la sécurité dans le pays et l’incapacité de résoudre les problèmes du peuple et de la jeunesse. Il propose donc une nouvelle PDHD d’approche altermondialiste où l’homme est la finalité du développement, qui implique une révision des politiques macroéconomique et budgétaire par la réduction du train de vie de l’Etat et, une vraie décentralisation basée sur les désidérata du peuple. Les domaines prioritaires sont : l’éducation et la formation pour l’emploi des jeunes ; l’agriculture de souveraineté alimentaire et la lutte contre la spéculation foncière ; la promotion de l’emploi urbain et rural ; l’amélioration de la santé ; la promotion de la culture ; les infrastructures de transport et de communication ; l’équilibre du genre entre femme et homme ; l’éradication de la corruption et de la délinquance financière ; la réforme des forces de défense et de sécurité ; la protection des intérêts des maliens de l’extérieur ; l’amélioration des relations avec l’extérieur et ; le renforcement du Personnel de l’information et communication par l’érection éventuelle d’un pouvoir constitutionnel pour celui-ci.

L’auteur : Titulaire du Doctorat d’Etat ès Sciences Economiques (de l’Université de Paris-1-Panthéon-Sorbonne, avril 1976), Mahamadou Maïga travaille depuis 1971 dans les domaines de la planification et des politiques du développement économique, social, agricole et rural durable, notamment avec l’IDEP (1972-76), l’OMVS (1976-77), le CILSS (1979-82), la FAO (1982-2005) et des organisations de développement (CBLT, BAD, PNUD, FIDA). Il est membre du FSM, du MSA et du COCIDIRAIL et se consacre à la réflexion et l’action sur la démocratisation, le développement humain durable décentralisé et l’intégration de l’Afrique.

 

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-86-5

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Kuma, les turpitudes et la sagesse de la parole, de Amadou Keita

Image

COUV KUMA

Quatrième de couverture :

Parole ! Parole ! Parole !
Oui, la parole est une lame
A double tranchant:
Bien utilisée,
Elle tranche un objet,
Mal utilisée,
Elle coupe celui qui la tient.

L’auteur : Amadou Keita est Docteur en droit et en science politique. Maître de Conférences à l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, il a été successivement Doyen de la Faculté de Droit Public (2011-2012), Membre de la Cour Constitutionnelle du Mali (2012-2015) et Conseiller Spécial du Médiateur de la République (2016-2017). Il a également été Professeur invité d’universités en Italie et chercheur associé du CNRS à Sciences Po Bordeaux (France). Il est auteur ou coauteur de nombreuses publications. Depuis juin 2017, il est le Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration du Mali.  Il a publié en 2012 un roman intitulé  « Les roues du destin ».

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-85-8

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Terre d’espérance, de Mohamed Diarra

Image

COUV MOHAMED DIARRAQuatrième de couverture :

Septembre, Septembre !
Que nous porteras-tu demain
Dans ta coupe encore pleine,
Au soleil qui brûle aux jours
Leur ventre dur et rond ?
Est-ce toujours de la sueur
Pour des fronts ternes
Sur le marché du travail
Où flétrissent des rêves en attente ?
Y aura-il pour leur misère encore grasse
Un désert où épuiser son viatique ?
Vienne, vienne Septembre, d’un feu glouton
Consumer cette corbeille de promesses et de mots stériles !

L’auteur : Mohamed DIARRA est né en 1970 à Sikasso où il fit ses études primaires et secondaires. Etudiant en Bibliothéconomie à l’Institut de la culture de Minsk (Bélarusse), il découvre la poésie russe à travers les œuvres de Pouchkine, Lermontov et Essenine. De retour au Mali, il fréquente les milieux littéraires et publie pendant quelques années des poèmes dans des journaux, puis s’oriente vers le roman.  Mohamed DIARRA est Assistant de recherche à l’Institut Universitaire de Technologie de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako.

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-82-7

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Les chants de la messe, Fonctions, choix et exécution, de Hassa Florent KONÉ

COUV ABBE FLORENT KONE 2Quatrième de couverture : Ce livre  est un instrument de travail à l’usage des communautés chrétiennes et des responsables de chorales afin de rendre les liturgies plus priantes, plus vivantes, plus évangélisatrices et missionnaires. Il s’agit d’un éclairage pour aider le choriste dans la préparation et l’exécution des chants de la messe. Chaque acteur du chant liturgique (assemblée, prêtre, diacre, choristes)  y découvre son rôle. Au-delà de la préparation et de l’exécution immédiate des chants liturgiques, c’est tout l’esprit du chant liturgique qui transparait dans ce travail, de même que l’attitude d’un service choral liturgique tel que le rite romain le demande.

L’auteure : Hassa Florent Koné est prêtre du diocèse de San depuis 1996. Il a servi dans la paroisse de Sokoura jusqu’en 2005, tout en travaillant avec les chorales, comme responsable de la liturgie, aux niveaux paroissial, diocésain et national. Parallèlement il a fait des recherches auprès des griots et des musiciens bwa. De 2005 à 2011, il effectue des études de théologie à l’Institut Pontifical Saint-Anselme de Liturgie de Rome ( PIL), et à l’Institut Pontifical de Musique Sacrée de Rome (PIMS). Il est docteur en liturgie. Père spirituel et vice-recteur du Grand Séminaire de Bamako à partir de 2011, il y enseigne la Liturgie et la Théologie sacramentaire tout en dispensant des cours de communication à l’Université Catholique de l’Afrique de  l’Ouest – Unité Universitaire de Bamako (UCAO-UUBa). L’ Abbé Hassa Florent Koné est nommé recteur du Grand Séminaire Saint-Augustin de Bamako en mai 2017.

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-79-7

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Allers Simples pour ségou, de Ousmane Thiény

Image

COUV OUSMANE THIENYQuatrième de couverture : Ce recueil de nouvelles est une succession de tranches de vies fugaces, où la mort surgit à chaque détour, sous différentes formes, sans prévenir. Formes de morts plurielles, toutes cruelles,
mais presque banales, car la vie continue… Comme si le dessein de l’auteur vise à exorciser la mort, de rendre l’ «aller simple » vers le repos éternel plus supportable.
Une plume savoureuse, souvent dérangeante, drôle parfois, à la manière des malinkés de Kita. Un exercice d’écriture bien maîtrisé, comme si la nouvelle n’était pas considérée comme un genre littéraire très difficile.

L’auteur : Ousmane Thieny est né en 1953 à Kita. Après des études secondaires à l’École normale secondaire de Bamako, il entre à l’École normale supérieure de Bamako
d’où il sort avec une maîtrise en Lettres. Il enseigne tour à tour au lycée franco-arabe
de Tombouctou, au lycée Dougoukolo- Konaré de Kayes et au lycée du Progrès
de Bamako. Sur le plan littéraire, il a reçu le Prix de la meilleure nouvelle en langue
française du Centre culturel français de Bamako (actuel Institut français) pour Mon père est mort. Il est coauteur du manuel Le français en 11e.

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-75-9

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Une femme presque parfaite, de Oumou Ahmar Traoré

Image

COUV OUMOU AHMARQuatrième de couverture : L’engagement de Yaghâré, brillante chef d’entreprise, dépasse la recherche de son seul bien-être. Son travail est à la fois exaltant et contraignant. Veiller au rayonnement continu du Fromager, s’affirmer dans une société conservatrice en pleine dérive religieuse, s’atteler à l’éducation de ses trois enfants dont une déficiente mentale, contribuer en sa façon à la recherche et à la sauvegarde de la paix, sont autant de défis qu’elle compte relever. Mais tout ceci n’est pas sans conséquences. Sa santé chancelle, son couple vacille, son mari n’en peut plus de cette épouse absente.Femme de renom, elle se résout à reprendre une vie de famille
normale, quand une offre inédite bouleverse ses plans. Que vat-elle sacrifier ? Sa famille ? Son entreprise ? L’offre ? C’est tout le dilemme de ce roman palpitant..

L’auteure : Oumou Ahmar Traoré a occupé les fonctions de chargée de communication au Ministère de la Promotion de la Femme,de l’Enfant et de la Famille du Mali. Après le remarquable succès de son premier roman, Mamou, épouse et mère d’Émigrés, ce second roman témoigne de sa fidélité à la cause des droits de la femme et des plus vulnérables.

Parution : 2017

ISBN 978-99952-70-74-2

Couverture : Aïcha Diarra

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

Dunmanu Éloquents instruments de musique bo, de Hassa Florent KONÉ

Image

COUV DUMANUQuatrième de couverture : Dunmanu, ou tam-tam d’aisselle qui parle. Cet ouvrage particulièrement riche et documenté sur les savoirs et
savoirs faires musicaux des Bwa constitue une réponse à l’urgence de laconservation du patrimoine culturel de ce peuple à cheval sur le Mali et le Burkina. Florent Koné refuse l’anéantissement de nos cultures et de notre identité culturelle africaine en ce siècle de la mondialisation et des TIC. Ce livre, fruit de 22 ans de recherches, présente un inventaire exhaustif et minutieux des instruments traditionnels de musique ainsi que des résultats de recherche sur l’origine et la trajectoire de certains patronymes Bwa. Chercheur averti et rigoureux, l’auteur n’en est pas moins un musicien avéré, qui essaie d’éduquer à l’esprit des musiques traditionnelles africaines. .

L’auteur : Recteur du Grand Séminaire de Bamako et chargé de cours de communication à l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (Unité Universitaire de Bamako), Hassa Florent Koné est prêtre de San (Mali) depuis 1996. Passionné de communication traditionnelle africaine, en particulier de langage musical et artistique africain, il a fréquenté l’Institut Pontifical de Musique Sacrée de Rome (PIMS) et l’Institut Pontifical Saint Anselme de Liturgie de Rome (PIL) où il a fait une maitrise en théologie sur le thème de l’art et l’architecture des églises en contexte africain, et un doctorat en théologie sur le thème de la musique sacrée en dialogue avecles richesses expressives de la musique du style oral des Bwa.

Parution : 2017

ISBN  978-99952-70-73-5

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
– Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Destins croisés, de Mahamadou SISSOKO

Image

Destins croisésQuatrième de couverture : Doumourou Doumbouya et ses deux épouses baignent dans un contexte polygamique des plus explosifs. La paix et la stabilité du ménage en seront douloureusement affectées jusqu’au jour où…Ce roman nous fait faire une immersion profonde dans  la societé mandingue  et ses  repères   en matière d’éducation. C’est  ainsi que la solidarité et l’entraide y sont mises en exergue, comme valeurs qui  donnent corps et sens à la vie en commun.

L’auteur : Mahamadou SISSOKO appartient  à la famille de l’Education. Il  a  exercé comme professeur de français au niveau fondamental, puis de philosophie au niveau secondaire. Il a assumé de hautes charges dans l’administration scolaire en tant qu’Inspecteur de l’Enseignement Fondamental, Directeur Régional de l’Education et Directeur National de l’Institut Pédagogique National. Ce parcours professionnel a accru sa sensibilité à l’écriture, sensibilité acquise grâce aux maîtres et professeurs qui ont encadré les étapes de son cursus scolaire et estudiantin.

Parution : 2017

ISBN  978 99952 70 64 3

Couverture :  Aïcha Diarra

Acheter le livre :
– Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne