Khalifa l’Orphelin du Sahel

Résumé: Khalifa l’orphelin du Sahel raconte l’enfance mouvementée d’un enfant tamacheck, né et grandi dans le deuil, les privations et la cruauté d’un environnement familial, sans la présence protectrice de son père et de sa mère trop tôt décédés.

Dans ce Sahel caractérisé par l’aridité et la précarité, il connait la faim, la mendicité, les brimades et le rejet avant que la scolarisation lui ouvre des perspectives.

Aguissa Ag Mohamed Cissé vient d’entrer dans la bibliographie malienne et africaine avec un roman émouvant, réaliste, qui fait admirablement le plaidoyer de l’enfance déshéritée.

Cet ouvrage est l’initiative de: ASSOS SAHEL, une organisation reconnue officiellement le 15 Août 2014 par récépissé N/R299/P-C-T-2014; une organisation de protection qui agit en faveur des enfants démunis et pour la défense de leurs droits, spécialement le droit à une éducation.

Format: 13,5cm x 21cm

Nombre de pages: 101

ISBN: 978-99952-76-36-2

Parution: 2020

Disponible dans nos points de vente

La saison des prédateurs

Résumé : Ce roman raconte l’histoire d’un jeune touareg. Eroud Ag Mossa, pris dans l’engrenage d’une rébellion armée qui éclate dans sa zone. Ses camarades et lui sont enrôlés sans leur avis et ils vont assumer des responsabilités qu’ils n’ont jamais imaginées. Avec leurs familles, ils se retrouvent au cœur de luttes intercommunautaires, de pouvoirs et d’intrigues politiques, avec des fortunes diverses. Ce récit est inspiré de faits réels qui se sont déroulés dans le Nord du Mali au début des années 90.

Auteur : Jonas A Touré est natif de Gao et y a fait ses études primaires et secondaires jusqu’en 1985. Avec son Baccalauréat en Sciences Humaines en poche, il arrive à l’Ecole Normale Supérieure au DER Histoire- Géographie où il décroche une maîtrise en 1989.

Après plusieurs petits boulots, il s’installe à Bamako où il enseigna dans plusieurs établissements secondaires avant d’entrer dans le monde du développement à la fin des années 90. Il a travaillé dans la région de Gao pendant près de 20 ans dans divers programmes et projets de tous les cercles, ce qui lui a permis de consolider ses connaissances sur les coutumes et traditions des différentes communautés de la région qu’il a côtoyées dans de différentes missions de terrain.

Consultant indépendant auprès de bureaux d’études français, il a sillonné et séjourné dans toutes les régions du Mali de Kidal à Kayes et de Tombouctou à Sikasso pour des études de formulation de projets et de recherches sur les méthodes de développement.

Parution: 2020

Format: 13,5cm x 21cm

Nombre de pages: 134

ISBN: 978-99952-76-39-3

Disponible dans nos points de vente

Tegu Na ou le Grand Palabre

Résumé: « Tegu Na ou le Grand Palabre » est la suite logique de « Les noces viciées du Nonmon » qui posait la problématique de la rupture entre la modernité et la tradition à travers la transgression par Amasagu, d’un rite séculaire du village. La seconde oeuvre pose la problématique des conséquences du sacrilège.

« Tegu Na ou le Grand Palabre » est un ouvrage écrit avec simplicité, clarté, précision, avec une grande finesse des portraits psychologiques des personnages. Il a pour autre caractéristique importante, l’usage d’un style direct et pédagogique. C’est une belle histoire écrite de façon à entretenir le suspense et à garder éveillée l’attention du lecteur tout au long de sa narration. Ce sont toutes ces qualités d’écriture qui rendent sa lecture agréable et accessible à tous.

Auteur: Hamidou Ongoïba, de son nom d’écrivain Wamseru Amoru Asama Ongoïba, est né vers 1945 à Pétaka, au pays Dogon. Il a été scolarisé à l’école primaire de Douentza puis a effectué ses études secondaires au Cours Normal de Sévaré (Mopti), puis à l’École Normale de Katibougou, section Maths-Sciences.

Ses différentes mutations comme professeur de mathématiques le conduisent successivement à Bourem, Tombouctou et Mopti/Sévaré. Il sera conseiller pédagogique à l’Inspection d’Enseignement Fondamental de Sévaré de 1974 à 1976. En septembre 1976, il entre sur concours à l’École Normale Supérieure de Bamako, section mathématique. A la finn du cycle, il est muté à Banamba (Région de Koulikoro), ensuite à Bamako.

En novembre 1984, il obtient un contrat d’enseignant à Libreville au Gabon, où il exerce au Lycée Djoué Dabany jusqu’en janvier 2002.

Au Gabon, il participe activement à l’organisation des maliens du Gabon. Avec le professeur et historien Sekéné Mody Cissoko et d’autres maliens, ils créent en 1990 à Libreville un Front pour la Démocratie pour exiger le multipartisme. A l’avènement de la démocratie au Mali, il participe à la création du Conseil des Maliens du Gabon en 1992, il en devient le Vice-président jusqu’en 1998. Il a aussi été le 1er Secrétaire Général de l’Alliance pour la Démocratie au Mali / Parti Africain pour la Solidarité et la Justice, section du Gabon.

A son retour au Mali en 2002, il devient en 2003 l’un des animateurs de l’Association Malienne pour la Protection et la Promotion de la Culture Dogon, Ginna Dogon dont il en est actuellement le Vice-président. De mai 2004 à septembre 2007, il a été assistant du 2ème Vice-président de l’Assemblée Nationale du Mali l’honorable Assarid Ag Imbarcawane et de 2008 à 2011, chargé des Relations Extérieures de l’Université Mande Bukari du Professeur Chéibane Coulibaly.

En 2015, il est éditorialiste et Directeur de Publication de l’hebdomadaire, Delta News.

Parution: 2020

Format: 13,5cm x 21cm

Nombres de pages: 150

ISBN:978-99952-76-29-4

Disponible dans nos points de vente

SOUFFRANCE DELICIEUSE, de ALIGO

Format : 13 cm x 21 cm Nombre de page : 164 ISBN : 978-99952-70-15-5

Format : 13 cm x 21 cm
Nombre de page : 164
ISBN : 978-99952-70-15-5

RÉSUMÉ DU LIVRE : Parcours chaotique d’un jeune.
À l’université, une bataille autour de la renommée intellectuelle éclate entre deux brillants étudiants du Département d’anglais. L’un, surnommé Ref, se vante d’avoir envouté l’autre : Bako ou le Cric…
Les études terminées, le Cric devient prof d’allemand. Comment quitter la Zone dégoûtante ou Zone de la rébellion alors qu’il a son salaire de huit mois bloqué par la Cellule des sales affaires ?
Le jeune prof quitte la Zone dégoûtante pour la Petite Ville au grand carrefour très peu exploité. Là, il affronte le Bloc compact composé de professeurs terroristes sexuels. 100-Pitié, président du Bloc compact, charge Coûte-que-Coûte de faire craquer le « sale saint ». Coûte-que-Coûte, très belle élève et maligne, accepte le contrat…
Après une longue séparation, le Cric rencontre son ex-rival (Ref) qui est dans une situation chaotique. L’aider ?
Souffrance délicieuse, où le Ça et le Surmoi sont représentés par de petits génies dans la tête du jeune Bako, est absolument à lire par les psychologues et psychanalystes.

AUTEUR : Aligo (Aly GOÏTA) est né vers 1984 à Toro, dans le cercle de Yorosso (un cercle du Mali faisant frontière avec le Burkina Faso). Il fut scolarisé dans son village natal, passa par Yorosso ville, puis termina ses études secondaires au lycée Koné Danzié de Koutiala en 2003.
Il obtint une maîtrise en anglais bilingue à l’Université de Bamako en 2007, puis le diplôme de l’ENSup de Bamako en 2009. Aligo a pour ambition de devenir écrivain peintre.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

RITES AGRAIRES EN MILIEU SÉNOUFO, y compris le Ciwara, du CENTRE SENOUFO

Format : 13,5 cm x 21 cm Nombre de page : 116 ISBN : 978-99952-70-22-3

Format : 13,5 cm x 21 cm
Nombre de page : 116
ISBN : 978-99952-70-22-3

Résumé du livre : La collection « Wu Nire » continue l’oeuvre du Père Emilio Escudero, M.Afr (Père Blanc), fondateur du Centre de Recherches pour la Sauvegarde et la Promotion de la Culture Sénoufo (CRSPCS).
A travers cet ouvrage, nous voulons partager les résultats de nos recherches sur les rites agraires en milieu sénoufo, y compris le Ciwara. Le domaine agricole de la société traditionnelle sénoufo regorge des pratiques rituelles dont les valeurs sont inestimables. Ce sont des « pratiques cycliques » qui reposent sur un savoir commun, des conventions, des codes ou des mots de passe qui se cristallisent dans le sacré. Ils constituent une unité de stockage d’informations qui devraient être transmises de génération en génération. Aujourd’hui, nous remarquons avec consternation que la modernisation galopante entraîne de profondes mutations préjudiciables. Nous pensons que l’on peut trouver dans ces pratiques ancestrales des astuces qui permettraient de découvrir des valeurs cardinales pour un développement durable et plus écologique. Plus que jamais, nous avons tous le devoir de contrôler non seulement ce que nous consommons, mais aussi ce que nous produisons.

Auteurs :
Edouard COULIBALY,
Yaya E. BAMBA,
Madou DIAKITÉ,
Bruno SSENNYONDO
Parution : Novembre 2018                                                                                     Disponible dans tous nos points de vente

JUSTICE EN AFRIQUE, Ce grand corps malade : le cas du Mali, un ancien ministre témoigne, de MAMADOU ISMAÏLA KONATE

Couverture Justice en Afrique copie

Format : 13,5 cm x 21 cm Nombre de page : 164             ISBN : 978-99952-70-26-1

Résumé du livre : Les maux dont souffre la justice en Afrique sont connus. Décalage entre les grands principes et les pratiques ; hiatus entre grandes affirmations ou autres envolées lyriques et réalisations concrètes ; discordance entre de vieilles conceptions datant du passé colonial et les mentalités décalées dans nos pays ; insuffisance des moyens. Mais surtout, absence de volonté politique. Or, la justice est un des piliers de l’État de droit et le principal baromètre de la gouvernance. La justice est rendue au nom du peuple, qui est et demeure plus que méfiant vis-à-vis de l’institution judiciaire et de ses principaux acteurs, les juges.
     La situation, à la fois préoccupante et désespérante, de la justice en Afrique peut se comprendre même si elle ne s’explique pas toujours. On peut y trouver des explications, mais pas d’excuses. Toutes les justifications du monde ne suffisent pas à dédouaner nos États et nos élites. Nos manquements sont inacceptables et intolérables et nos populations ne nous les pardonnent pas.     

L’auteur : Diplômé en droit des affaires de l’Université de Bordeaux 1, avocat, inscrit aux Barreaux du Mali et de Paris, auteur de plusieurs articles publiés dans les revues spécialisées de droit des affaires (OHADA), Maître Konaté a participé en tant qu’arbitre et conduit plusieurs procédures d’arbitrage devant les centres d’arbitrage en Afrique et en Europe (CCI, CCJA, CPAM). Expert OHADA, ancien garde des Sceaux et ministre de la justice de la République du Mali, ayant une maitrise des questions de politiques publiques en matière de justice, il dispose d’une largesse de vue sur les questions de justice et judiciaires, allant de la sacro-sainte indépendance de la justice, à l’éthique nécessaire en justice, aux équipements et à la logistique pour la bonne distribution de la justice, à l’adaptation des instruments et la modernisation des structures et institutions judiciaires.

 Parution : Novembre 2018                                                                                     Disponible dans tous nos points de vente

Poésie CE N’EST JAMAIS FINI Tome I

Format : 13,5 cm x 21 cm Nombre de page : 88 ISBN : 978-99952-70-96-4

Format : 13,5 cm x 21 cm
Nombre de page : 88
ISBN : 978-99952-70-96-4

Résumé du livre : Ce n’est jamais fini
Dans notre tête toujours vingt ans d’esprit
Dans cette enveloppe notre corps qui se flétrit
Viendra un jour l’inéluctable heure de la fin
L’heure de la fin de nos soifs et de nos faims
Ne restera que la trace de nos pas sur le sentier commencé
Que nos braves héritiers prendront le temps d’achever
Á la pensée de nos grandes heures de folie et de foi portée
Dans le doux souvenir du bateau de nos rêves échoués
Sur les rebords de la mort le seul adversaire qui nous vaincra

Auteure du livre : Née de Bandiougou et de Assétou KONATÉ Fatoumata Keita épouse Niaré est socio anthropologue spécialisée en socio-économie du développement.
Précédemment coordinatrice du Projet Accès Équitable à une Éducation de Qualité
pour les garçons et les filles (AEEQ/EDC/UNICEF), elle travaille depuis mars 2017
pour le projet USAID Mali/ SIRA comme formatrice des Formateurs de l’Equipe
centrale. Elle est auteur de plusieurs autres oeuvres dont la trilogie : SOUS FER, Prix Massa Makan Diabaté 2015 et 2ème Prix du meilleur roman féminin en Afrique de l’Ouest, Quand les Cauris se taisent et les Mamelles de l’Amour.

Parution : Janvier 2019                                                                                       Disponible dans tous nos points de vente

 

Ma politique de développement humain durable décentralisé pour le Mali, Candidature à l’élection présidentielle de 2018, de Mahamadou Maiga

Image

COUVERTURE POLITIQUE DE DECENTRALISATIONQuatrième de couverture : Après une critique de la vie politique et économique au Mali, l’auteur plaide pour le dépassement du régime d’IBK, caractérisé par un manque de vision politique, une trop grande instabilité gouvernementale (5 Premiers ministres en 4 ans et 4 mois), le manque de volonté politique de lutter contre la corruption et la délinquance financière, l’incapacité de ramener la paix et la sécurité dans le pays et l’incapacité de résoudre les problèmes du peuple et de la jeunesse. Il propose donc une nouvelle PDHD d’approche altermondialiste où l’homme est la finalité du développement, qui implique une révision des politiques macroéconomique et budgétaire par la réduction du train de vie de l’Etat et, une vraie décentralisation basée sur les désidérata du peuple. Les domaines prioritaires sont : l’éducation et la formation pour l’emploi des jeunes ; l’agriculture de souveraineté alimentaire et la lutte contre la spéculation foncière ; la promotion de l’emploi urbain et rural ; l’amélioration de la santé ; la promotion de la culture ; les infrastructures de transport et de communication ; l’équilibre du genre entre femme et homme ; l’éradication de la corruption et de la délinquance financière ; la réforme des forces de défense et de sécurité ; la protection des intérêts des maliens de l’extérieur ; l’amélioration des relations avec l’extérieur et ; le renforcement du Personnel de l’information et communication par l’érection éventuelle d’un pouvoir constitutionnel pour celui-ci.

L’auteur : Titulaire du Doctorat d’Etat ès Sciences Economiques (de l’Université de Paris-1-Panthéon-Sorbonne, avril 1976), Mahamadou Maïga travaille depuis 1971 dans les domaines de la planification et des politiques du développement économique, social, agricole et rural durable, notamment avec l’IDEP (1972-76), l’OMVS (1976-77), le CILSS (1979-82), la FAO (1982-2005) et des organisations de développement (CBLT, BAD, PNUD, FIDA). Il est membre du FSM, du MSA et du COCIDIRAIL et se consacre à la réflexion et l’action sur la démocratisation, le développement humain durable décentralisé et l’intégration de l’Afrique.

 

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-86-5

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Kuma, les turpitudes et la sagesse de la parole, de Amadou Keita

Image

COUV KUMA

Quatrième de couverture :

Parole ! Parole ! Parole !
Oui, la parole est une lame
A double tranchant:
Bien utilisée,
Elle tranche un objet,
Mal utilisée,
Elle coupe celui qui la tient.

L’auteur : Amadou Keita est Docteur en droit et en science politique. Maître de Conférences à l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, il a été successivement Doyen de la Faculté de Droit Public (2011-2012), Membre de la Cour Constitutionnelle du Mali (2012-2015) et Conseiller Spécial du Médiateur de la République (2016-2017). Il a également été Professeur invité d’universités en Italie et chercheur associé du CNRS à Sciences Po Bordeaux (France). Il est auteur ou coauteur de nombreuses publications. Depuis juin 2017, il est le Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration du Mali.  Il a publié en 2012 un roman intitulé  « Les roues du destin ».

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-85-8

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne

 

Terre d’espérance, de Mohamed Diarra

Image

COUV MOHAMED DIARRAQuatrième de couverture :

Septembre, Septembre !
Que nous porteras-tu demain
Dans ta coupe encore pleine,
Au soleil qui brûle aux jours
Leur ventre dur et rond ?
Est-ce toujours de la sueur
Pour des fronts ternes
Sur le marché du travail
Où flétrissent des rêves en attente ?
Y aura-il pour leur misère encore grasse
Un désert où épuiser son viatique ?
Vienne, vienne Septembre, d’un feu glouton
Consumer cette corbeille de promesses et de mots stériles !

L’auteur : Mohamed DIARRA est né en 1970 à Sikasso où il fit ses études primaires et secondaires. Etudiant en Bibliothéconomie à l’Institut de la culture de Minsk (Bélarusse), il découvre la poésie russe à travers les œuvres de Pouchkine, Lermontov et Essenine. De retour au Mali, il fréquente les milieux littéraires et publie pendant quelques années des poèmes dans des journaux, puis s’oriente vers le roman.  Mohamed DIARRA est Assistant de recherche à l’Institut Universitaire de Technologie de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako.

Parution : 2018

ISBN 978-99952-70-82-7

Acheter le livre : Dans tous les points de vente des éditions La Sahélienne