Au nom de tous les siens, Diby Silas Diarra, un héros solitaire et oublié ?

Résumé: Diby Silas Diarra est né en 1934 à Mayerasso dans le cercle de San. Après ses études fondamentales il s’engage dans l’armée coloniale où il fera une carrière fulgurante et brillante jusqu’aux indépendances en 1960 où il intègre naturellement la jeune armée nationale du Mali. Officier d’une rare clairvoyance, c’est lui que le général Abdoulaye Soumaré envoie au nord du pays lorsque la première rébellion gronde en 1963. Intransigeant quant à la hiérarchie militaire, il réprouve le coup d’État militaire de 1968, il est arrêté en août 1969 avec quelques camarades et envoyé au camp de Taoudénit où il meurt de privations et de maltraitance le 22 juin 1972.

Aujourd’hui, au regard de ce qu’il fit et fut pour le Mali, faut-il parler d’un héros solitaire et oublié ?
Rien n’est moins sûr !

Auteurs: Le père Joseph Tanden Diarra est né vers 1956 à Touba dans le
cercle de Tominian. Il est ordonné prêtre le 31 décembre 1983 et a mené une carrière bien remplie au sein de l’Église catholique.
Prêtre en paroisse de 1983 à 1990, il est Secrétaire général de la CEM de 1994 à 2003 et fondateur de l’Unité universitaire à Bamako (UUBa) de l’UCAO de 2007 à 2013. Il est président de l’UCAOUUB à Bobo-Dioulasso de 2013 à 2015 et recteur de l’UCAO avec résidence à Ouagadougou au Burkina Faso de 2015 à 2020. Il est titulaire d’une maîtrise en Sciences Sociales, d’un doctorat en Histoire de l’Afrique et en anthropologie. Il est l’auteur de Capitaine Diby Silas Diarra, correspondance d’un bagnard paru en 2018.

Monsieur Victorien Dakouo est né vers 1942 à Touba dans le cercle de Tominian. Après ses formations dans différents établissements ici et ailleurs, il est enseignant d’anglais au Lycée Prosper Kamara de 1972 à 1975. À partir de cette date il se tourne vers l’édition, les EDIM de 1975 à 1989. De 1992-1996, il est coordinateur du projet AUTORAPHE à l’OCED à la coopération canadienne : a) coordinateur à la DSE (formation d’auteurs à l’élaboration de manuels de lecto-écriture en langues nationales au Niger, Mali et Burkina Faso ; b) consultation GTZ au projet Éducation de base en pays dogon (PEBPD), pour l’encadrement d’auteurs et d’illustrateurs Dogonons, pour l’élaboration de manuels de lecto-écriture en Dogoso, pour les écoles communautaires de 1996-1998. De 1998 à la retraite, travaille aux Éditions DONNIYA

Format: 13.5cm x 21cm

Nombre de pages: 328

ISBN: 978-99952-76-83-6

Parution: Septembre 2021

Disponible dans nos points de vente

Tinkélé, des origines à la modernité

Résumé: Cet ouvrage retrace succinctement l’histoire du Jitumu et celle de son héros Jitumu Moussa, l’emblématique géomancien qui savait avec sagesse et dextérité, interroger la poussière, tisser la vérité, prédire et prévenir l’avenir à travers le dévoilement du langage ésotérique des symboles: terre, air, eau, feu et esprits. Il relate les valeurs ancestrales à l’origine de la fondation de Tinkélé, un village du Jitumu fondé au 18ème siècle par le légendaire chasseur Sogolon Makan dont le trophée jamais égalé par un semblable fut une écharpe rouge tirée des entrailles d’un Buffle qu’il venait de tuer.

Un document à lire pour s’informer, apprendre, se cultiver et se laisser subjuguer par la force de l’oralité, de la tradition (les cultes et le rites) et de l’univers culturel Bambara du Jitumu et Tinkélé en particulier, à travers les patrilignages, les baons, les pratiques séculaires au nombre desquelles le maraige traditionnel et ses réalités, les fourougnôkonw, le « mossokounadon », le forochiô et le namakrôni, le sisson, le sousson, le dougousson et le donsossi. Enfin, ce livre annonce une ère nouvelle qui interpelle et invite la jeunesse à plus de compréhension, plus de solidarité et d’engagement pour un Tinkélé prospère et résilient, un Tinkélé ouvert aux innovations et au progrès mais fier et jaloux de ses racines.

Auteurs: Né en 1955 à Tinkélé, Arrondissement de Ouélessébougou, Cercle de Kati, Idrissa Samaké est diplômé en philosophie de l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Professeur d’enseignement secondaire, il a surtout évolué dans le monde des ONG pendant plus de trente (30) ans. Il occupa plusieurs postes de responsabilité au sein de l’Organisation Canadienne pour l’Education au service du développement (OCED/CODE) pour l’Afrique de l’Ouest. Membre fondateur et directeur exécutif de l’ONG ALED, Idrissa a longtemps œuvré dans le domaine de l’éducation, de l’alphabétisation, de l’édition, de la promotion du livre et de la lecture ainsi que dans le développement d’un environnement lettré dans la sous-région. Il fut consultant de la firme canadienne « SOGEMA » pour l’Audit des manuels scolaires au Mali en 2006 et de « Beauchemin International » du Canada à propos du développement des matériels pédagogiques en Afrique en 2000 et l’édition en 2001.

Magara Samaké est né vers 1961 à Tinkélé où il effectua ses études primaires. Nanti de son Baccalauréat obtenu au Lycée de Dioïla, région de Koulikoro, il poursuivit ses études universitaires à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako, Mali. Diplômé en Philosophie en 1986, il a enseigné au Lycée Mahou à Abidjan, République de Côte-d’Ivoire, où lui a été décerné « un diplôme d’Excellence ». De retour au Mali, il enseigna au Lycée Cheick Anta Diop avant de devenir Censeur, puis Proviseur du lycée Platon dont il et membre fondateur.

Format: 13.5cm x 21cm

Nombre de pages: 186

ISBN: 978-99952-76-98-0

Parution: Septembre 2021

Disponible dans nos points de vente

Vie et enseignements de Seïd Chérif Ousmane Madani Haïdara

Auteur : M. Hamala Sidibé est titulaire d’une
maitrise à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, avec un mémoire sur le thème l’intolérance entre les sectes de l’islam. Il est détenteur d’un master professionnel sur la gestion
décentralisée du système éducatif.

Homme politique, candidat malheureux aux législatives de 2013, il est présentement 1er adjoint au Maire de la commune rurale de Kalaban-coro.
Il a enseigné successivement à l’école fondamentale de Karan, au groupe scolaire Soundiata KEÏTA de Kangaba, au groupe scolaire Mamadou KOUNTA à Kalaban-coro et enfin à l’Institut de Formation Professionnelle de Kalaban-coro (I.F.P.).

Format: 13.5cm x 21cm

Nombre de pages: 227

ISBN: 978-99952-76-79-9

Parution: Mai 2021

Disponible dans nos points de vente

Le Mali sous Moussa Traoré

Résumé: Cet ouvrage relève d’une volonté commune de témoigner, sous l’impulsion d’un droit de mémoire, d’inventaire et de vérité. Les auteurs se proposent d’éclairer les générations actuelles et futures et de fournir aux historiens, chercheurs, des éléments utiles à leurs investigations.

Auteur: Djibril DIALLO

Format: 15cm x 24cm

Nombre de pages: 209

ISBN: 978-99952-70-11-7

Parution: 2016

Disponible dans nos points de vente

Proverbes et Adages Songhay

Résumé: Cet ouvrage se veut une contribution à l’importante œuvre de réhabilitation de la culture malienne en général et de celle du songhay en particulier. Il est structuré autour des thématiques traitant de questions relatives à l’éducation, à la solidarité, à l’amitié, à la tolérance, au pardon, à la créativité et à l’esprit d’entreprise, à la prévention à la gestion des conflits entre autres. L’auteur a effectué un délicat travail de transcription et de traduction afin de montrer toute la richesse des messages véhiculés et la subtilité de leur forme d’expression.

A ce titre ce travail peut-être d’un apport certain dans la passation de messages pédagogiques, dans le cadre d’un enseignement bilingue et d’une grande valeur ajoutée dans la résolution de la récurrente problématique de documents pédagogiques appropriés destinés aux programmes des classes en langues nationales et même dans celles où le français demeure le medium principal. Le choix des proverbes n’est pas gratuit car, du point de vue de la didactique, ils figurent parmi les meilleurs vecteurs de la pensée. Ils initient les enfants au monde des adultes à travers les récits traditionnels.

Auteur: Ario Issoufa MAIGA est un fonctionnaire de l’Education à la retraite. Il a fait ses études primaires à l’école régionale de Gao, secondaires au Collège Moderne de Gao et à l’école Normale de Katibougou et supérieures à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako. Il fut maitre du second cycle, professeur de Lettres au lycée de Ségou, Inspecteur d’enseignement fondamental, Directeur régional de l’éducation, Directeur National de l’enseignement fondamental, Secrétaire permanent de la Commission nationale de refondation du système éducatif malien, Conseiller technique du Premier Ministre. Ario Issoufa Maïga a réalisé des études et consultations avec plusieurs institutions gouvernementales et multilatérales. Il est officier de l’Ordre National du Mali. Il est Président de l’Association pour la Réhabilitation et la Promotion de la Culture Songhay (l’ARPCS)

Format: 13,5cm x 21cm

Nombre de pages: 104

ISBN: 978-99952-70-68-1

Parution: 2017

Disponible dans nos points de vente

DENI DE JUSTICE

Résumé: Le dimanche 21 juin 1998, jour des élections municipales au Mali, à 03H30 du matin, une grenade éclate au domicile du vice-président de la Commission électorale régionale de Ségou, et fait 2 morts et 10 blessés. C’est l’avatar d’une conspiration par le Collectif des partis politiques de l’opposition (COPPO) d’empêcher les élections « par tous les moyens »
dévoilée dans un manuscrit du 28 janvier 1998 «Rapport de synthèse des commissions du COPPO de Ségou » remis au Gouverneur de la région de Ségou et publié in extenso le 19 juin 1998 par le journal « les ECHOS ».

A ce jour, auteurs et commanditaires de ce crime n’ont comparu devant une cour d’assises, l’Etat et l’appareil judiciaire à ses ordres déployant ruse et obstination pour étouffer l’affaire. Ce livre est le récit des péripéties de ce déni de justice.

Auteur: Bouréima Sidi CISSE est un fonctionnaire de l’éducation à la retraite à Ségou. Il fit des études secondaires au Cours Normal de Sévaré (1947-1951) et supérieures à l’Ecole Normale
de Saint Cloud en France (1972-1974) et à l’Université Laval du Canada (1976-1980). Il fut enseignant, directeur d’école, conseiller pédagogique, directeur d’institut pédagogique
d’enseignement général, inspecteur de l’enseignement fondamental, directeur régional de l’éducation et inspecteur général. Il a réalisé des études et consultations avec plusieurs institutions : ministère de l’éducation nationale, banque mondiale, PNUD / UNESCO, CRDI, ACDI, USAID, etc.

Format: 13,5cm x 21cm

Nombre de pages:

ISBN: 978-99952-70-11-7

Parution: 2017

Disponible dans nos points de vente

MANSALA, le Mali d’après crise

Résumé: Préoccupé, comme la plupart de ses compatriotes, par la grave crise
multidimensionnelle que connaît son pays, l’auteur, a imaginé la nouvelle nation post-crise qu’il faudra bâtir : un Mali nouveau qui pourra se hisser à moyen terme au rang des pays émergents.

L’ouvrage plonge dans le passé pour rechercher les causes profondes de cette chute d’un Mali héritier des grands empires, qui brillait au firmament des pays africains au moment des indépendances, mais qui se trouve aujourd’hui dans un gouffre abyssal, soixante ans seulement après son
indépendance.

Les citoyens et les décideurs politiques découvriront au détour des chapitres de ce livre des propositions analytiques, des pistes pour inspirer le présent et une vision pour bâtir l’avenir.

Auteur: Moussa Balla DIARRA est né à Ségou en 1950. Il a effectué ses études primaires à
Ségou, Kayes, puis à Mopti où il décrocha le Diplôme d’ Etudes Fondamentales en 1966. Au Lycée Askia où il a été orienté, il a obtenu le Baccalauréat dans la série sciences exactes en 1970. Orienté à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs (ENI) de Bamako, il termine en 1974 avec le
diplôme d’ingénieur des sciences appliquées, spécialité électromécanique, avec
mention très bien.
Cet opérateur économique du secteur privé fut député à l’Assemblée
Nationale de 1997 à 2002, puis membre du Conseil Économique Social et Culturel du Mali de 2015 à 2020.
Ouvrages publiés
Etre député en Afrique, 2006
Mansala. Le Mali d’après crise, La Sahélienne, 2020
Les arnaqueurs sont en ville, La Sahélienne, 2021

Format: 15cm x 24cm

Nombre de pages: 169

ISBN: 978-99952-76-47-8

Parution: 2020

Disponible auprès de l’auteur

Contact: 66 93 81 86

La créativité lexicale du mandingue (bamanan)

Résumé: La communauté linguistique mandingue (bambara-malinké-dioula).une des principales langues de communication interculturelle en Afrique de l’Ouest depuis des siècles, élargit le champ de sa créativité lexicale par la production continuelle de nouveaux mots issus de sa vision du monde réagissant aux dynamiques de changement socio-culturelles, scientifiques et technologiques.

L’ambition épistémique de cet ouvrage de lexicologie, entre structuralisme et générativisme, est d’exposer les ressources canoniques et symboliques du vocabulaire déployées par la diversité des locuteurs mandingues pour maitriser tout progrès et l’inscrire durablement dans leur propre univers. C’est dire combien la détention linguistique, à savoir qui parle quelle langue, et au nom de qui, est nécessairement liée à l’espace temps de conquête stratégique du pouvoir politique, donc au contrôle effectif ou non des institutions, et des producteurs de discours autonomes qui les animent en idées qui influencent les relations humaines, notamment maternelles.

Auteur: Linguiste et anthropologue de formation, Docteur Hamidou Magassa est professeur d’Universités, Chercheur, Ecrivain, Editeur, Consultant Socio-Economiste et Directeur du Centre d’Etudes et de Recherche sur les Ressources Naturelles et l’Environnement au Sahel (CERNES) à Bamako, Mali

Format: 15cm x 24cm

Nombre de pages: 153

ISBN: 978-99952-873-1-3

Parution: 2020

Disponible auprès de l’auteur

Contact: 66 93 75 92

JAMA DUNBE

Résumé: Le texte relate des échanges avec le regretté Moussa Diagana, sociologue et dramaturge mauritien, auteur de la « légende du Wagadu vue par Sia Yataberé ». Aucours de l’étude des chants traditionnels soninké, les interlocuteurs furent intrigués par le récit fantastique et la mélodie singulière de JAMA DUNBE. Le chant porte le nom mythique d’un héros dont les veillées nuptiales et les rites funéraires remémorent la bravoure. Le chant traditionnel soninké se déploie comme un champ de vestiges archéologiques à découvrir note après note.

Au lyrisme du chant, l’héroïsme de Jama Dunbe se manifeste dans toutes ses conquêtes. Jama veille sur sa réputation, Dunbe défie les revanchards d’où qu’ils viennent. D’outre-tombe surgit sa puissante main neutralisant les hyènes, les unes après les autres, en les annihilant par leurs pattes. De cette demeure, comme de son vivant, il rappelle à ses sœurs de ne pas pleurer, de ne pas se résigner non plus, de rester dignes en ces termes: « Xa maxa wuruge, xa maxa lelle kure heti mene kanaana yinbixaye » autrement: « Ne criez pas, n’alertez pas, restez dignes, la bataille n’est jamais gagnée aux premiers feux dans les nuits tardives ».

L’énigme du chant Jama Dunbe ne laisse guère indifférent car un jour est le théatre de tous les évenements. Pourquoi le mardi et pas un autre jour ? La question posée au début de l’étude sur la récurrence de mardi demeure entière jusqu’à la fin. Ce chant ajoute une nouvelle tension à la mythologie soninkéé en attendant que le vieux pays de Tu (science) et Ka (temple) de Tunka, de Sinandunbu des dunes rouges, de l’hyène et du vautour, livre tous ses trésors.

Auteur: Thierno Mohamadou Tandia, Biologiste de formation, à la fin de ses études, a travaillé des projets de développement agricole en Mauritanie. De retour en France il a enseigné et a conduit plusieurs missions de contrôle de qualité et d’évaluation . Militant, il a participé à la conception du Festival International Soninké et à la création de l’association fiso.com un laboratoire d’échanges comptant à son actif plusieurs publications. Féru de sa culture et de sa langue, il a également animé l’émission duugudeege sur la webradio www.kassataya.com de 2009 à 2016. Il participe à plusieurs rencontres sur la transcription soninké et à la mise en place de l’académie (Sooninkanxannen Marera).

Parution: 2020

Format: 13,5 cm x 21cm

Nombre de pages: 58

ISBN: 978-99952-76-40-9

Disponible dans nos points de vente

Mali, Pouvoir de la démocratie chiffonnée

Résumé : Ce livre est la radioscopie de la pratique démocratique dans notre pays, depuis la chute de la dictature du parti unique en 1991. L’auteur se définit comme un acteur-citoyen du vaste mouvement démocratique. Il exprime ici ses convictions, ses ambitions et surtout ses désillusions. Il passe au crible la gestion des affaires publiques sous les différents « tombeurs » de la dictature : Amadou Toumani Touré I et II, Alpha Oumar Konaré, Amadou Aya Sanogo, Dionkounda Traoré, Ibrahim Boubacar Keïta.

Auteur: Yachim Yacouba Maïga a fréquenté l’école fondamentale d’Ansongo avant de poursuivre ses études au lycée technique de Bamako. De 1982 à 1988 il effectue des études en thermo-énergétique à l’Institut Supérieur industriel de Zaparojie, en Ukraine. Rentré au pays, il travaille au Centre de services de production audiovisuelle (CESPA), avant de diriger le projet « Politique nationale de population et des droits en matière de santé de la reproduction » du UNFPA (Fonds des Nations Unies pour la Population) et le programme de communication pour le développement de l’ONG Helen Keller International. Il est recruté en 2005 par les Nations-Unies, au sein de la Mission des Nations-Unies en Haïti (MINUSTAH), en qualité de chef de la communication audiovisuelle de la Mission. De 2013 à 2015, toujours en Haïti, il devient successivement Chef régional des affaires civiles et Chef du bureau de la MINUSTAH pour les régions Artibonite et Nord Ouest. En septembre 2015, il rejoint la Mission de l’ONU en République Démocratique du Congo, MONUSCO, au département de la communication stratégique.

Il arrive au constat que les géniteurs de la démocratie multipartiste sont aussi prédateurs que les dictateurs à travers notamment la généralisation de la corruption, l’impunité, la déstructuration de l’école, la mise en question de l’Etat et de la Nation. Yachim Yacouba Maïga ne fait pas que constater ; il fustige les frasques de ces dirigeants qui ont travesti la démocratie, d’où le titre, « Pouvoir de la démocratie chiffonnée ». Il est sans concession pour cette élite qui a tout détruit et qui ne répond de rien devant le Peuple. Les religieux sont désignés comme complices de cette partie. Ce livre est donc l’histoire d’un rendez-vous manqué, le verbatim d’un échec collectif, d’une déconvenue magistrale.

Attentif aux péripéties socio-politiques de son pays, il a été particulièrement impliqué dans les mouvements et associations politiques qui ont contribué à la chute du régime du parti unique en 1991.

Parution: 2020

Format: 24cm x 15cm

Nombre de pages: 328

ISBN: 978-99952-76-16-4

Disponible dans nos points de vente