Littérature : « Écrivains en débat », une vitrine pour les écrivains


Le complexe culturel Blonba a accueilli le jeudi 8 juillet dernier le tout premier numéro de la rencontre littéraire intitulée « Écrivains en débat », une initiative de la maison d’édition La Sahélienne et ses partenaires, qui se veut un espace de promotion des écrivains et de leurs ouvrages.

Exposition-vente et dédicace de livres, visite de la galerie de portraits d’écrivains, grillades, prestations d’artiste slameurs, présentation d’ouvrages, débat télévisé, voilà les activités qui ont étoffé le premier numéro de la rencontre littéraire « Écrivains en débat » tenue le jeudi 8 juillet dernier au complexe culturel Blonda.

« Écrivains en débat » est une initiative de la maison d’édition La Sahélienne et le complexe Blonba en collaboration avec PEN Mali et Mali Valeurs. Avec le thème « de l’effondrement à la refondation », le débat télévisé de cette rencontre a réuni sur le plateau quatre auteurs : Chab Touré, auteur de Le livre d’Elias, Mirjam Tjassing, auteure de Mali, châteaux des cartes, Moussa Balla Diarra auteur de Mansala et Alioune Ifra N’Diaye, auteur de On ne naît pas banyengo, on le devient. Tous ont été édités chez la Sahélienne. Ce thème, à en croire Ismaila Samba Traoré, promoteur de la Sahélienne, a été choisi en raison de la situation actuelle du pays afin que chaque intervenant puisse proposer ses solutions de sortie de crise, étant donné que ce sont des auteurs qui évoquent des sujets qui ont trait à la situation que vit notre pays ces dernières années.   

Cette initiative est bien accueillie par les écrivains et les amoureux du livre. Selon Mirjam Tassing, « Écrivains en débat » est important à plusieurs égards : « Cette initiative est vraiment importante parce que nous, les écrivains, nous mettons beaucoup d’énergie à écrire et l’objectif est que nos livres soient lus après la publication. Et pour qu’un livre soit lu, il faut qu’il soit connu des lecteurs, donc je crois que cette initiative est à saluer, car elle nous permet de faire la promotion de nos ouvrages », a-t-il expliqué

Fousseyni Togola, journaliste écrivain, abonde dans le même sens : « Il y a un manque criant d’espace adéquat de débat autour des ouvrages des écrivains dans notre pays. C’est une belle initiative qui va beaucoup aider les auteurs qui pourront venir échanger avec le public autour de leur production littéraire. »

Les organisateurs se disent satisfaits de ce coup d’essai qui a été un coup de maître et espèrent pérenniser cette rencontre : « Ce premier numéro est une réussite avec tous ces écrivains et le public qui ont répondu à l’appel et la qualité des échanges est très bonne. Maintenant, nous comptons en faire un grand événement autour du livre qui nous l’espérons contribuera à la promotion des auteurs et de leurs ouvrages », expliquent-ils.          

C’est désormais chaque deuxième jeudi du mois que les amoureux du livre se donneront rendez-vous au complexe Blonba pour cette rencontre des « Écrivains en débat ».

Youssouf Koné, journaliste à Joliba FM

Les commentaires sont fermés.